« Eh les amis et si on allait sur Facebook pour faire connaître le magasin ?

– Mais ouais très bonne idée !

– Mais qu’est-ce qu’on va faire ?

– Bah je sais pas, on verra bien, mais être sur Facebook, c’est cool » .

Ceci mes amis est une fausse bonne idée. On ne va pas sur Facebook sous prétexte que c’est cool et qu’on verra bien ce qu’on y fera. A moins d’avoir eu envie de se retrouver dans un top/worst de Lyon69. Ce qui est une excellente raison d’aller sur facebook.

facebooklolcat

Commençons par les bonnets d’âne, ceux qui discutent trop fort au fond de l’amphi et qui ennuient tout le monde avec le résumé du dernier épisode de Plus Belle La Vie :

– Attention, ça va saigner mais l’heure est grave pour les proprios de Carrie Bradshop. Ils ont de la chance, le vintage c’est tendance et plein de blogueuses modes leur ont déjà rendu visite. Alors pourquoi pourquoi pourquoi se croient-ils obligés de linker chaque jour sur leur page TOUS les articles de Vogue.fr et de l’express styles ? Si Facebook c’était google reader, personne ne serait allé voir « the social network » mais « le lecteur de flux rss ». (A la 32ème minute, quand le flux refuse de s’actualiser à cause de la version wasabi de netvibes, ça fout grave les chocottes!)

Mon conseil pour Yvo et Patrick : inspirez vous de la page Facebook de The Little Bric à Brac. Pas extraordinaire mais qui va à l’essentiel : montrer ce qu’il y a en boutique.

– Catégorie 2010 n’est pas 2001, il y a Abdel du Show Room vintage qui pour ne pas faire comme ses petits copains a décidé d’être très présent sur… Myspace, et d’envoyer une newsletter pleine de couleurs avec des polices et des tailles différentes (=moche) à ses clients. Abdel est gentil, il fait des remises et offre un verre pendant des cocktails/soldes-privés mais il est grand temps qu’il sache que Myspace et le comic sans ms, c’est démodé et moche, pas vintage du tout ! (DU TOUT !)

– Il y a aussi ceux qui sont présents un petit peu partout, mais on ne sait pas trop pourquoi : Pop & Shoes. Un site internet qui ne marche pas très bien, un compte twitter « pour être sur twitter » et qui partage un peu d’info sur facebook mais un tout petit peu plus, ce serait pas de refus.

– Ah et puis n’oublions pas non plus ceux qui confondent un peu le public et le privé parce qu’au lieu d’avoir une fan page, ils ont un compte facebook et qui se font taguer dans les photos de mariage des copains avec le nom  du commerce : Détends toi encore. Un bistrot bio-bobo que j’aime vraiment bien, hein! Mais quand même, si mignon soient-ils, les traiteurs du mariage des potes, je m’en fiche un peu si je veux savoir s’il y a une soirée beaujolais.

Le bon point premier de la classe : Le Xeme arrondissement. Ouais, franco comme ça, le concept store qui n’en est pas un (NDLRelectricemasquée : Mais siiii, c’en est un !) et dans lequel j’ai pas trop envie de rentrer utilise facebook de façon plutôt pertinente comme on dit dans le métier. Des infos sur les créateurs vendus, sur la vie de la boutique, des news qui peuvent vraiment intéresser la clientèle. Well done.

Deuxième ex aequo : La boutique Litchee Store, le repère du Japon kawaï à Lyon. Sauf que, c’est un compte et pas une fanpage et qu’ils envoient un petit peu trop de messages privés. La page est vivante mais pas trop et on apprend que plein de trucs plutôt cools sont organisés chez eux. On sent direct que c’est plus qu’une boutique et bingo, moi qui suis plutôt hermétique à la kawaierie, j’ai envie d’aller voir de plus près ce qui se passe chez eux. Mission réussie. Félicitations du jury.

Conclusion : Pour 2011, comme bonnes résolutions, on va dire que les commerces lyonnais vont avoir des fanpages, d’accord ? Je suis pas certaine que ça aidera au développement de la paix dans le monde, mais tout de même, qui ne tente rien n’a rien!