Aujourd’hui je devais vous parler de ce fantastique stand mobile de café/thé/croissants posé sur la petite place devant la part-dieu (côté Villette). Un vélo, un parasol, une charmante demoiselle et un café à emporter à 1€, j’étais emballé par le concept. Ce matin, donc, levé sur les coups de 7h, je file à la Part-Dieu dans l’idée d’interviewer celle qui j’en suis sûr a fait chavirer Joe Dassin au point que  tous les matins il lui achète son petit pain au chocolat (la la lalala).

Mais voilà, ce matin, horreur glauque : le stand n’est pas là ! Ma chronique s’envole et mon sang ne fait qu’un tour : je suis fait ! N’écoutant que mon courage, je traverse la gare au cas où le stand se serait établi côté Vivier Merle ; après tout les soldes on commencé hier et il est peut être plus stratégique de se poser du côté du centre commercial ? Mais hélas, de ce côté aussi seuls les parasols rouges, verts et bleus des journaux gratuits ornent la place, pas de stand de café en vue.

Benchmark

Je mets alors à profit ma seconde traversée de la gare pour relever scrupuleusement les tarifs de la formule expresso/croissant des différents points de vente (et au passage tenter de sauver ma chronique en fournissant de l’info un minimum utile). Verdict :

  • « Côté Café » est présent aux deux entrées de la gare, et propose la formule la moins chère : 2€20
  • On soupçonne l’entente commerciale du côté des plus gros, puisque « Paul » et le « A café » proposent la même chose pour 20 cts de plus.
  • « Pain à la Ligne » n’affiche pas clairement s’il existe une formule spéciale, mais pris séparément il vous en coûtera 1,25 le croissant et 1,45 le café !
  • Du côté de Häagen-Dazs, l’expresso est à 1,50€ et le prix des viennoiseries n’était pas affiché. Le stand étant de toute façon seulement en phase d’ouverture sur les coups de 8h, ne comptez pas trop dessus pour y prendre votre petit dèj’ si vous êtes matinaux!

Que conclure d’une enquête de journalisme d’investigation aussi audacieuse sinon qu’il y a effectivement un potentiel intéressant dans ce genre d’activité ? A 2€ pour une viennoiserie et une boisson chaude, je suis sûr qu’il y a moyen que ce soit rentable, et il y a pas mal d’emplacements stratégiques à Lyon où ce genre de stand auraient beaucoup de succès.

Joes on the noes – San Diego

Foodcarts

D’ailleurs, je ne comprends pas que la mode des « foodcarts » américains n’ait pas encore traversé l’atlantique. Ces petits stands de nourriture qui se déplacent dans les villes (voir de ville en ville) en tenant au courant les gens de leur position via twitter. (Explications ici. Attention,  vidéo de Loïc le Meur, en anglais et datée de 2009, vous êtes prévenus)

Évidemment, la réponse est à chercher du côté législatif et il est probable que les normes alimentaires européennes soient plus drastiques que celles en vigueur aux USA (voir ici) et  connaissant la lourdeur administrative française, je ne doute pas que se déclarer auprès des autorités sanitaires soit un véritable chemin de croix. N’empêche, on voit bien fleurir les soirs de match, de concert ou de fête des lumières de nombreux stands de sandwichs ou de churros, pourquoi n’aurait-on pas nous aussi droit à des stands de café, de burgers ou de crème brulée?

Mais pour en revenir aux dealers de caféine de la gare, il semblerait que ces temps-ci le meilleur bon plan café ne soit autre que celui gracieusement offert par la marque discount d’une chaîne d’hypermarché qui se lance dans l’électroménager à moins de 10€.  Je ne désespère pas de recroiser bientôt la demoiselle, son parasol et son vélo, affaire à suivre !

Et vous, en dehors des camions de pizza, vous avez des bons plans de foodcart à Lyon? Vous avez testé l’étal café/croissant de Part-Dieu Villette?