Cette semaine sur Lyon CityCrunch, les lecteurs prennent les commandes. Retrouvez tous les jours des articles écrits par nos lecteurs. Aujourd’hui Caro nous parle de son amour pour les déplacements en vélo.

Aller au boulot à vélo ? Non, mais t’as vu la météo ?

Et pourtant au vu du nombre de personnes que je croise tous les jours à vélo, je ne suis pas la seule accro !

A Lyon, tout a commencé pour moi en septembre. Retournant sur les bancs de la fac à 30 ans, la chasse aux bons plans s’est vite imposée… Et la question transport a été vite réglée, ce sera à vélo ! Il paraît qu’à Lyon il fait (presque) toujours beau… Et depuis l’arrivée du Velo’v, c’est la capitale française du vélo, alors…

Alors là, vous vous dites : encore une extrémiste du vélo, anti-voiture… Je répondrai juste que j’aime beaucoup ma voiture, mais en ville j’ai vite abandonné l’idée ! Et je suis très loin du stéréotype du cycliste avec short moulant et mollets saillants. Juste une citadine lambda qui aime se simplifier la vie !

Jamais en retard

Au delà, des aspects écologiques et économiques, arguments classiques, le vélo est pour moi le seul moyen de transport, où la durée du trajet varie très peu ! Pas besoin d’anticiper les éventuels bouchons, il suffit juste d’estimer le temps de trajet en fonction de la distance à parcourir. Effet secondaire le matin : mon réveil sonne plus tard… Et ça, ça n’a pas de prix !

Ce que j’entends souvent : « le vélo c’est du sport donc c’est fatigant ». Franchement, le vélo urbain est loin de l’image du cyclisme. Chacun son rythme, et les côtes ne sont pas si nombreuses…

Bon forcément, si vous habitez sur les pentes de la Croix Rousse et que vous travaillez en haut de Fourvière… Je m’incline ! Même s’il existe des solutions…

colline-et-velo

Liberté chérie

Sur mon vélo, je me sens libre ! Les cheveux aux vents, chevauchant mon vélo, je dépasse sur ma piste cyclable, les automobilistes aux regards envieux ! Jolie image de cartes postales ! Mais c’est tellement vrai, un tête à tête avec soi même beaucoup plus sympathique qu’un corps à corps dans le métro.

La météo ? Se référer au début du texte : à Lyon, il fait (presque) toujours beau !

Prendre son vélo pour aller travailler ou étudier est une chose. Mais rien de mieux pour découvrir une ville, que de se déplacer à vélo (ou à pied). Ca tombe plutôt bien, Lyon appelle à la flânerie. J’avais redécouvert Paris de cette façon, j’applique la même méthode pour Lyon Les thématiques de promenade ne manquent pas, selon l’humeur : balade sur les quais, montée du Gourguillon, murs peints… Lyon réserve cependant quelques surprises : le relief n’est pas forcément visible sur le plan de la ville…

Alors le vélo à Lyon, aux prochains rayons de soleil, vous vous lancez ?

Illustration : Emilie Stora