C’est parti !

Les Lyonnais ont déjà fait leur stock de lumignons et les cars de touristes s’apprêtent à envahir la Presqu’Ile. La Fête des Lumières débarque dès demain dans la Capitale des Gaules avec son cortège de shows lumineux, d’ambiances magiques mais aussi de grosses galères.

Car il serait illusoire de croire que la Fête des Lumières n’est qu’une partie de plaisir où l’on déambule dans les rues à la recherche d’un peu de chaleur (à travers le vin chaud et les contacts humains) entre 2 spectacles féeriques. Non, la Fête des Lumières peut aussi être un calvaire. Foule, bruit, transports en commun blindés et attrape-touristes à tous les coins de rue…L’expérience peut vite virer au fiasco. D’ailleurs certains lyonnais aigris boudent les célébrations et se calfeutrent chez eux.

Alors pour que la Fête des Lumières reste une fête agréable, que vous soyez Lyonnais ou de passage, voici un petit guide de survie en 4 règles.

Règle 1 de la Fête des Lumières : Repérez-vous

fête des lumières Lyon se repérer

Vous pensiez sortir comme ça pour déambuler un peu au hasard et vous laisser guider par l’ambiance ? GROSSIÈRE ERREUR ! Profiter pleinement de la Fête des Lumières nécessite un minimum d’organisation. Chaque année c’est la même chose, des hordes de touristes hagards cherchent désespérément à accéder à la Place de Terreaux (qui pour l’évènement ne possède qu’une entrée et qu’une sortie). Repérez en amont les installations que vous souhaitez voir et étudiez les meilleurs accès. Déterminez également un ordre, pour éviter les aller-retours au milieu des passants parfois trop avinés.
Enfin n’oubliez pas de repérer quelques checkpoints stratégiques comme les toilettes ou un bar pour des pauses bien méritées.

Règle n°2 de la Fête des Lumières : Equipez-vous

Fête des lumières bien s'équiper

L’année dernière votre cousine du sud était venue vous voir pour la Fête des Lumières. Ignorante des grands froids locaux, elle s’était pointée en talons et collants. Alors forcement au bout de 30 min de déambulation nocturne, elle était congelée et avait mal aux pieds. Ces râlements tremblotants vous avaient énervé toute la soirée. Cette année soyez prévoyant en faisant circuler ce conseil à toutes personnes vous rendant visite pour la Fête des Lumières.

Habillez-vous chaudement ! Ca parait bête mais certains semblent oublier ce principe de base. On annonce du -5° pour les prochains soirs. Alors on oublie tous les codes de la mode et on pense pratique. On ose la combinaison de ski, le gros pull moche en laine et la doudoune fluo. Et le premier qui vous parle de fashion faux pas vous lui balancez votre vin chaud à la figure.

En parlant de vin chaud, puisque la plupart des vins servis dans la rue seront imbuvables mais que cela reste un des ingrédients de cette fête pourquoi ne pas préparer votre propre thermos de vin chaud ? C’est simple à préparer, ce sera meilleur et ça évitera de faire la queue à des stands surchargés.
Et si malgré tout vous préférez le vin attrappe-gogos pensez à avoir de la monnaie sous peine de passer la moitié de votre soirée à faire la queue à un distributeur.

Règle n°3 de la Fête des Lumières : Évitez les pièges

fête des lumières évitez les pièges

Des anecdotes de grosses galères pendant la Fête des Lumières, il en existe un bon paquet. Comme celle du kebab à 12€ ou celle de cette famille de banlieusards ingénus qui a cru qu’elle pourrait se rendre en Presqu’Ile en voiture et qui a tourné pendant 48h…
Afin de prévenir toutes déconvenues voici quelques pièges à évier :

Prendre la Voiture : déjà le centre ville est bouclé mais le reste de la ville n’est qu’un immense embouteillage. Alors si vous voulez voir la Fête des Lumières autrement que derrière les vitres de votre Picasso, garez-vous (tôt!) dans un parking relais à l’extérieur et prenez le métro.
Prendre la Métro pour le centre : Le métro est une bonne idée… mais pas jusqu’au centre ville. Evitez toutes les stations de la Presqu’Ile que ce soit à l’aller ou au retour (Hôtel de Ville, Cordeliers, Bellecour, Ampère et Perrache) mais aussi celles à proximité des fleuves (Vieux Lyon, Guillotière, Foch). Sortez un peu avant et profitez de l’ambiance à l’air libre.
Trimbaler son enfant en poussette : les poussettes devraient être interdites ce jour là (un peu comme les cabas sur les marchés) mais les autorités n’ont pas eu le cran de prendre un tel arrêté. Alors avis aux parents, forcez vos enfants à marcher (achetez-les avec la promesse d’une barbe à papa ou d’un de ces gadgets immondes qui font de la lumière) ou prenez un porte-bébé. La foule est vraiment dense à certains endroits, la poussette n’est vraiment pas une bonne idée.
Manger : pour la Fête des Lumières, tous les bons restaurants sont réservés des mois à l’avance. Il ne vous restera plus que les tables très médiocres ou les stands de rue à la qualité et l’hygiène plus que douteuses. Donc abstenez-vous ou préparez-vous un petit encas à emporter.

Règle n°4 de la Fête des Lumières : Fuyez !

fêtes des lumières Lyon

La fuite reste une bonne option. C’est d’autant plus vrai qu’avec la pénurie de logement sur la durée de la Fête des Lumières, vous pourrez sous-louer votre appartement à prix d’or et obtenir un chouette budget pour partir en week-end.
Mais cette règle peut aussi s’appliquer aux gens de passage. Ne fuyez pas la Fête en elle même mais fuyez les horaires les plus chargés (entre 19h et 23h). Fuyez également les zones les plus attractives et profitez des installations moins impressionnantes mais souvent avec autant de poésies installées dans les quartiers moins centraux.

En espérant que ce petit guide vous serve à profiter pleinement de l’évènement (n’hésitez pas à ajouter vos propres conseils dans les commentaires) nous vous souhaitons une excellente Fête des Lumières 2012 !

Illustrations réalisées par Milie.