Friperie, brocante, dépôt-vente, seconde main, vintage, appelez ça comme vous voulez. Toujours est-il que c’est du vêtement pas neuf.

On avait déjà fait un article ici sur le mode « fripe, c’est pratique ». Et c’est vrai que cette mode de « la fripe, c’est chic » a de quoi passablement m’énerver. D’abord, parce qu’étudiante, la fripe pour moi c’était pas pour me la péter mais bien pour m’habiller. A une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître (mais bon dieu, quel âge as-tu Rocka ?!), figurez-vous que H&M et autres grands faiseurs de fast-fashion n’existaient pas chez nous. Et que s’habiller coûtait cher pour les jeunes. Alors, entre les solderies peu nombreuses et les friperies, on faisait comme on pouvait, entre les fringues à la Deschiens et les horreurs à la Tati.

Mais depuis les années 2000, le vintage est arrivé, la crise économique aussi et la fripe est devenue chic. Et aujourd’hui, la fripe ne sert pas qu’à trouver de quoi s’habiller pour une soirée déguisée.

Sur Lyon, on en trouve quelques-unes, les plus branchées majoritairement situées sur la presqu’île et les plus associatives dans le 7ème ; répartition on ne peut plus logique compte tenu de la population de ces dits arrondissements. Mais attention, à chaque friperie sa spécialité.

Petite revue des différents lieux pour différents usages (avec un système de chat/sous selon le budget, échelle de 1 à 5)

La friperie qui t’habille en parfaite petite hipster

Fripes Ketchup  – €€€€ – 25 rue du Sergent Blandan Lyon 1er

C’est peut-être la plus jolie boutique de fripes de Lyon. Parce qu’ils ont compris que la fripe pouvait être chic, ils ont aménagé un très joli espace où les vêtements sont bien mis en valeur avec une scénographie assez particulière : ils sont présentés sur des cintres en suspension façon fantômes. Ce concept lyonnais qui s’est d’ailleurs exporté à Paris. Vous y trouverez la tenue complète de petite blogueuse modeuse et moult accessoires et chaussures. Le hic, c’est que cette sélection trop mode trop cool se paie assez cher. Et risque de ne pas passer au bureau si vous achetez la panoplie. Et qu’il n’y a rien pour les garçons.

La friperie qui te rhabille en cuir

Showroom Vintage – €€€€ – 48 rue du Sergent Blandan Lyon 1er

C’est un peu le spécialiste du « kouïr » sous toutes ses formes : sac, chaussures, ceintures, blousons, jupes et pantalons. Attention à bien inspecter les vêtements, ce n’est pas toujours exempt de défauts (rayures, trous, vêtement décousu) mais si vous le signalez gentiment au patron, il y a fort à parier qu’il vous fera une petite ristourne. On trouve également des robes qui semblent importables : très 80’s avec grosses épaulettes, hyper cintrées, longueur au mollet, froufrous et nœuds nœuds, dans des tissus 100% synthétique et motifs 100% mal de tête (rayures, zébrures, cachemire, etc). Les prix ne sont pas hyper compétitifs (pas une robe à moins de 50€) mais si vous prenez plusieurs articles et que vous taillez le bout de gras avec le patron (toujours souriant et bavard), vous pourrez négocier un peu. A noter qu’une seconde boutique Twiggy dans le 2ème avec toujours du cuir, rien que du cuir. Fan de Souchon le patron?

DSC_0005

La friperie qui t’habille toute l’année

Fripe Attitude – € – 281 rue de Créqui Lyon 7ème

C’est la polyvalence faite friperie. Gérée par Emmaüs, la boutique propose pour toute la famille (papa, maman, enfant de 0 à 18 ans) de tout toute l’année en s’adaptant à la saison : des combinaisons de ski et doudounes et des fourrures les mois d’hiver, des robes de mariées et quelques smokings au printemps. Si si. Des corners tout-petits, linge de maison, accessoires en tous genres (bijoux, collants dans leur boite d’origine, j’ai même trouvé des bombes d’équitation). Un espace vintage tout petit mais avec 2,3 perles (robe en polyester façon Yolande Moreau, débardeur Asvel Collector), des déguisements pour enfants. Les prix sont hyper attractifs parce que c’est Emmaüs, odeurs de pieds en sus dans le coin chaussures. Le charme de la fripe ! Le seul hic, c’est que le magasin ferme à 18:30.

La friperie qui t’habille couture

Love Me Tender – €€€ – 22 rue Pizay Lyon 1er

Katia la gérante n’est pas bégueule : elle sélectionne des fripes sans marque comme des vêtements de couturiers (Dior, YSL, Paco Rabanne etc.) créateurs (Claudie Pierlot, Agnès B etc), des années 50 à nos jours. Elle choisit avec soin ses pièces et compose de belles tenues très modernes, pas du tout « vintage ». Les vêtements sont lavés et repassés avant d’être mis sur cintre (et ce n’est pas partout que vous verrez ça). On y trouve également des bijoux fantaisie anciens et des chaussures tout cuir. Le petit écrin rose situé près de la place Sathonay a migré près de l’Opéra dans une ancienne école de coiffure pour un décor plus vaste et lumineux dans une ambiance cool et une bande-son bien funky. Oui, ça compte dans l’étape shopping ! Prenez le temps de discuter avec Katie, elle a des tonnes d’anecdotes à raconter sur son métier et un avis très intéressant sur le vêtement et son cycle de vie.

friperie lyon mai 2014 DSC_0019 DSC_0010

La friperie qui mixe le vieux et le neuf

Tilt Vintage – €€ – 62 rue Victor Hugo Lyon 2ème

Chez Tilt, on n’a pas beaucoup de place mais beaucoup d’idées. Vous y trouverez de la fripe pour femmes (un choix assez conséquent de robes bien datées) et pour hommes (des chemises Magnum !!), pas mal de jean, en short, blouson ou chemise. Mais la recette ici, c’est de faire du neuf (on dit « retravaillé », ça fait plus branché) avec du vieux (on dit « d’époque », ça fait plus classe). Un peu de javel et cette bonne vieille technique baba cool du tye & die et hop, des vestes militaires bien plus fun ! De la broderie ou des perles sur des sweat-shirts et zou, un look bien perso ! Vous trouverez également un important stock de shorts en jean ras-la-salle-des-fêtes de toutes les couleurs : le coup de la teinture marche toujours pour réveiller une fringue. Et le tout à des prix canons (25€ le short, entre 20€ et 40€ pour une robe).

La friperie qui se la joue concept store

Market Place – €€€ – 1 rue des Capucins Lyon 1er

La petite dernière à avoir ouvert dans le quartier so hype des pentes fait dans l’original. Ici, tout s’achète : d’abord, les fringues. Espace à la fois friperie et dépôt vente, vous venez y déposer vos vêtements (neuf, d’occasion, de marque ou venant de chez Jennyfer, ils reprennent tout) pour rachat ou échange d’un avoir à utiliser en magasin. Pratique. Ensuite, en plus de dénicher une petite pièce pour homme ou pour femme, vous pourrez y faire des emplettes dans leur corner épicerie fine : vins et cognacs choisis soigneusement, confitures chics et tartinades. Et enfin, si la déco du lieu qui a été élaborée avec beaucoup de goût (vieilles affiches, fauteuils ayant vécu, valises en cuir et pick up rétros) vous plait, demandez le prix : le décor s’achète lui aussi ! La patronne est jeune, jolie et très sympathique et Marshall le petit beagle vous fera la fête.

DSC_0003

La friperie qui se la joue à l’américaine

Hippy Market – €€€ – 12 rue de la Monnaie Lyon 2ème

Du jean, beaucoup, sous toutes ses formes (pantalon, chemise, blouson, short, salopette), du sportswear (des blousons, des sweatshirts) et un bel espace pour les homme (vestes, pantalons, pulls). On y trouve aussi des sacs très chouettes faits d’anciennes pièces de cuir récupérées (chez l’ami Souchon ?), des foulards colorés façon nos amis slaves du métro, des teddys, du sportswear 80’s. Un accueil très à la cool et l’ambiance feu Kiloshop de la rue Lanterne n’est pas loin.

Vous avez d’autres bons plans friperies (je n’ai pas recensé toutes les friperies du 1er et j’ai oublié la Croix-Rousse), n’hésitez pas à commenter