Du café perché sur un toit terrasse, au couscous offert par l’habitant, en passant par les nombreux vendeurs de rue et les pâtisseries, on peut se faire vraiment plaisir à Marrakech. Ici, on peut manger à toute heure sans complexe et pour vraiment pas cher !

the-terrasse

La street food

On trouve de quoi manger absolument partout dans les ruelles de la Médina. Alors on ferme les yeux sur les calories et on se fait plaisir !

Les galettes au miel ou msemmens : on trouve des galettes chaudes, croustillantes, et badigeonnées de miel un peu partout dans les rues. Elles sont préparées à la minute, sont délicieuses bien chaudes et idéales pour le petit dèj. D’ailleurs, les nuées d’abeilles gourmandes l’ont bien compris et se rueront sur votre casse dalle si vous traînez trop à l’engloutir.

Les échoppes de la place Jaama El Fna.
Cette célèbre et immense place au coeur de la Médina est envahie de vendeurs ambulants la journée et d’échoppes fumantes dès la tombée du jour. Fritures de légumes, grillades de viandes et tajines pour les touristes et tête de mouton pour les locaux.

marrakechfood4

J’ai voulu faire ma maligne. Nous avons donc repéré un stand sans touriste, qui servait de la tête de mouton. Au premier abord, cette grosse tête cuite dans une énorme marmite remplie de bouillon et de gras, puis déposée sur les planches de bois des stands n’a rien de ragoûtant. Mais pour 2€, c’est amusant d’en goûter une petite portion. Et même si les textures sont vraiment particulières, en fermant les yeux, c’est vraiment délicieux. En revanche, ce sont les escargots bouillis (0,5€ le bol) qui ont eu du mal à passer. Servis sans beurre, sans ail, sans persil, sans camouflage, c’est assez déroutant, voir dégoûtant.

marrakechfood1

Le thé à la menthe

C’est « l’apéro du Marocain », à boire à toute heure, préparé minute, on peut le déguster au cours du repas. Il sera alors accompagné de généreux bols d’olives. A l’heure du goûter, ce sont les petites pâtisseries et chouchous qui prennent le relais.

marrakechfood2

Les cafés

Dans la médina, les cafés qui retiennent le plus notre attention sont ceux qui ont un toit terrasse, véritable havre de paix pour décompresser de la cohue de la ville. A savoir : boire de l’alcool n’est pas coutume à Marrakech. Seuls les établissements cachés de la rue (certains restaurants et les boites de nuit) en servent.

cafe-des-epices-2

Voici notre petite sélection :

Le Café des Epices (75, Rahba Lakdima – Médina)
Ce petit café hyper cocooning,  un peu branché et réparti sur 3 étages est très lumineux et très agréable, avec ses murs rouges et ses expositions de dessins. Le service est chaleureux, et la vue sur la place aux épices y est apaisante.
Jus de fruits frais (à tester le jus d’avocat / orange à 2,5€), thé à la menthe ou le café à 1,5€.

cafe-des-epices

Quelques mètres plus loin, au milieu du souk, on peut aussi opter pour le café Nomad (1, Derb Aarjan – Médina), un peu plus chic, à la décoration d’intérieur très soignée. La double terrasse sur 2 niveaux est magnifique.

Le Kasbah Café
Pas forcément un bon plan financièrement (12€ le plat et 2€ le thé), mais l’ambiance, la vue sur la Mosquée et le calme de sa terrasse vous feront passer un délicieux moment.

Kasbah-Café

Le Bakchich café
Impossible de ne pas résister à la déco fantaisiste et les murs bleu/vert de ce petit café situé à quelques pas de la place Jaama El Fna. La clientèle n’y est pourtant pas composée que de touristes. On y boit de bons jus de fruits frais (2€) et on y grignote des paninis kufté (2,5€) ou des petits tajines (5€).

Bakchich-café

Le Mama Afrika (Résidence Guermai – Rue oum Rabi – Guéliz)
Petit coup de coeur pour ce café à l’ambiance vraiment à la cool. La terrasse est située dans une ruelle calme, à quelques pas de la grande avenue Mohamed V, en face d’un mur graphé. On y déguste du Mamango, jus de fruits frais de mangue avocat, banane, orange, à 2€, du thé à la menthe 1,40€ et des tapas frits assez roboratifs (2,80€/assiettes de beignets à partager)

mama-afrika

Restaurants un peu plus chic

Le Kechmara (3 rue de la Liberté, Guéliz)
C’est dans la rue de la liberté, qu’on trouvera une enfilade de restaurants européens, hipster chic et lounge, bien loin des traditionnels restaurants de la Médina.
La déco du Kechmara est belle et tendance, le mobilier de designer et la musique lounge ont un quelque chose de très parisien, tout comme les prix d’ailleurs.
On peut y boire de la bière, ce qui n’a pas été fréquent pendant notre séjour, manger un burger au bacon (pour combler une grosse envie de cochonnaille) et fumer à l’intérieur.
Burger 11€, pinte de blonde : 6€

Le Tanjia (dans la Melha, proche de la Place Ferblantier, 14 Derb J’did Hay Essalam – Medina)
On pourrait passer des heures à admirer la magnifique décoration chic et traditionnelle de ce lieu. Nous n’avons bu qu’un thé à la menthe (le plus cher du quartier sans doute à 3,5€), mais pour l’ambiance romantique et la vue sur la place, je trouve que le lieu vaut le détour.

Les spécialités

Le Tajine de la vallée de l’ourika
L’autre moment culinaire fort de notre voyage a eu lieu lors de la découverte de la Vallée de l’Ourika. Ce sont les montagnes les plus proches de Marrakech, à une quarantaine de minutes de route. En taxi, avec une bonne négociation, on peut s’en tirer pour 20€ aller/retour en partant à la demi-journée.    

vallee-ourika

La route sinueuse agrippée aux collines ocre rouge est époustouflante. Elle est bordée tout du long de petites boutiques proposant des produits artisanaux berbères (tapis, huile d’argan, luminaires, plats à tajine…). De quoi ramener de beaux souvenirs pour pas cher, pour qui sait un peu négocier.

tajine-ourika

Si on pousse un peu plus loin sur la route, on trouvera des dizaines d’échoppes en bordure de la rivière, les pieds dans l’eau, où l’on déguste exclusivement des tajines. Hors saison, l’ambiance déserte est assez surréaliste.

Le Pique-nique autour de la Tanjia Marrakchia
Une spécialité vraiment locale, qui consiste à faire cuire dans les jarres en terre déposées dans de la cendre, de la viande, du citron confit, et plein d’épices. Les gourmands viennent déposer la jarre préparée par leurs soins dans le four du quartier, puis repassent la récupérer plusieurs heure après.

Tanjia-Marrakchia

Malheureusement, nous avions le ventre plein (d’un délicieux couscous), mais nous avons croisé beaucoup de groupes avec ces fameuses jarres, venus les déguster à l’ombre des oliviers dans le parc de la Ménara.

Le Couscous chez Naima
C’est l’expérience qui restera pour nous un des meilleurs moments de notre voyage. Nous avons fait la rencontre à la descente de l’avion, de Naima et de son fils Yassine. Il a suffit de quelques blagues et sourires échangés dans la file du contrôle des passeports pour se faire inviter à goûter “le meilleur couscous de Marrakech”.

Nous avons donc profité du jour férié qui célèbre l’indépendance du Maroc pour partager un délicieux couscous et assister à sa préparation entre femmes, aidées par la voisine Khadija et ses nièces.

Recette du couscous de Naïma

(préparation : 2h, mais en fait plutôt 3 !)

couscous couscous3

1/ Dans un couscoussier, mettre :

½ verre d’huile d’olive

la viande d’agneau
La tête de mouton (ou pas)
la poudre de piment
2 gros oignons
la poudre de colorant (jaune)
sel, poivre, gingembre en poudre, bouquet de persil

Couvrir d’eau,
Laisser cuire 30 minutes

Pendant ce temps, boire le thé à la menthe avec quelques pâtisseries

2/ Rajouter

les carottes
les navets

Laisser cuire 30 minutes

3/ Rajouter

les poivrons,
les courgettes
de gros morceaux de courges

Laisser cuire 30 minutes

Pendant ce temps, re-boire le thé à la menthe en grignotant des olives

4/ préparer la semoule
(bon, alors là, j’ai raté quelques étapes, mais en gros, la semoule est déposée dans le compartiment haut du couscoussier et cuit avec la vapeur)

Il faut régulièrement l’humecter d’eau et d’huile en la frottant, afin d’en séparer les grains

5/ Rajouter

les tomates pelées
quelques petits piments qui piquent beaucoup paraît-il

Laisser cuire 15 à 30 minutes

6/ Déguster

Autour d’une table ronde,
à même le plat, à la cuillère ou avec la main droite.
Accompagner d’un verre de lait fermenté caillé bien frais.

 

couscou2

Nos bons plans

resume-weekend  incontournable-marrakech  insolite-marrakech  astuces-marrakech  Inspiration


Comment y aller ?

avionLCC

En avion, au départ de Lyon, EasyJet propose chaque jour un aller-retour entre Lyon et Marrakech (sauf le mardi). Royal Air Maroc opère quatre vols hebdomadaires : lundi, mercredi, samedi et dimanche. Jetairfly assure un vol le samedi. Transavia assure 2 vols par semaine, jeudi et dimanche.

Informations et réservations sur www.LyonAeroports.com.

Payez moins cher votre parking à l’aéroport : le code promo BONPLANCITYCRUNCH vous donne droit à une réduction supplémentaire de 10% sur votre parking lors de sa réservation en ligne.Limité aux 200 premières utilisations, utilisable 1 fois par client.

Informations et réservations sur www.store.lyonaeroports.com

 

Crédit photos Magali Stora & Milie pour CityCrunch