A l’époque où j’ai découvert le Bò bún, on ne le trouvait pas sur tous les menus des restos de la rue Passet. Il fallait le demander gentiment au chef tel un bonus track pour initiés. Pendant des années, un collègue Cambodgien nous emmenait au Phnom Pich où on se régalait pour le prix d’un petit ticket resto. D’ailleurs, j’ai toujours adoré cette cantine qui en 15 ans n’a relooké que ses nappes en tissus.

Comment ce plat familial traditionnel cambodgien / vietnamien (oui, il y a battle semblerait-il) est-il devenu la star des restaurants asiatiques ? et comment ce plat roboratif, censé remplir les estomacs d’étudiants en pleine croissance pour pas un sou, se retrouve à la carte de restaurant branchés à des prix hyper variables allant de 8 à 16€ ?
Une success story à la sauce burger dirait-on.

Mais pourquoi on l’aime AUTANT le Bò bún ?

Ce plat est magique. C’est simple, il a TOUT :

– Le croustillant des nems frits
– Le sexy des goodies : oignons grillés et cacahuètes
– La fraîcheur des herbes : menthe, coriandre ou ciboulette
– Le croquant des légumes : carottes, soja frais, choux, concombre, salade verte
– Le savoureux de la viande grillée, voire caramélisée
– Le réconfort des nouilles
– et enfin, la touche sucrée de la sauce Nuoc-mâm qui vient arroser le plat.

Les recettes peuvent ainsi évoluer à l’infini et aucun bobun ne ressemblera à un autre. 

J’ai passé l’été à tester voir re-tester presque tous les Bò búns de Lyon, à raison de 2 par semaine. Principalement au bœuf, sans tenir compte ni du service, ni du cadre du restaurant. Mon palais s’est affûté, mon exigence est montée en flèche, et …

VOILA :

Mes 5 Bò búns coup de cœur

Tai Thu (Guillotière)

Au vu des avis et de mes expériences précédentes, je ne misais pas un radis sur ce bobun, et pourtant. Des carottes marinées, plein de légumes frais et bien croquants, des nems aérés bien croustillants. Pas très copieux, certes, mais plein de saveur. L’équilibre entre les nouilles/légumes/viande/nems est parfait. Et puis il est riche en toppings (cacahuète + oignons frits + menthe). Je me suis régalée du début à la fin.
💰 9,90€
🏠6 Rue Passet, 69007 Lyon


Pho 69 (Guillotière)

Délicieux et copieux avec beaucoup de crudités aussi : salade, soja croquant, carottes râpées, bâtonnet de navet.
La viande et les oignons sont bien caramélisés (et bien gras aussi). Les nouilles sont toute fines et les nems ultras croustillants… Et la sauce Nuoc-mâm est tout juste pimentée.
💰 10,50€
🏠15 Rue d’Aguesseau, 69007 Lyon


Kenbo (Jean Macé)

J’adore le Kembo pour son Bun Thit, mais le Bò bún est terriblement bon aussi. Les carottes légèrement pickles sont un vrai plus et il est généreux en herbes fraîches. Coriandre, menthe ET ciboulette ! La viande (du cœur de rumsteack) est sautée avec les oignons dans une sauce un peu épaisse et sucrée : c’est délicieux ! Et puis bon… ils ont osé la sculpture de radis.
💰 13€
🏠 3 Avenue Berthelot, 69007 Lyon
Notre article sur le Kembo


Banh Mi (Brotteaux)

Super coup de cœur pour ce Bò bún frais et plein de goût. Le bœuf sauté est mariné dans beaucoup de citronnelle et c’est un délice. L’oignon crispy semble frit maison et ça change vraiment les saveurs. Les carottes râpées sont légèrement aigre-douce. Il n’est pas super copieux, mais suffisant pour un déjeuner.
💰 9€ (incroyable pour le quartier)
🏠 30 Rue Juliette Récamier, 69006 Lyon


Mamasan (Cordeliers)

Ce resto vietnamien branché de la Presqu’île propose des Bò búns supers équilibrés avec de bons produits et une délicieuse viande bio (de la boucherie Bello). Les découpes sont toutes fines et font exploser les saveurs.
💰 15€ (on paye la qualité de la viande (et aussi le quartier))
🏠 46 Rue Ferrandière, 69002 Lyon
Notre article sur le Mamasan


Allez-y les yeux fermés

Phnom Pich (Guillotière)

Copieux et traditionnel avec sa grosse poêlée d’oignon et sa généreuse portion de viande (fondante et saignante). On ne fait pas dans la finesse ici, mais c’est trop bon.
💰 9,50€
🏠 13 Rue Passet, 69007 Lyon


Maison Ha&Mi (Massena)

Un Bò bún original et généreux en produits frais, en herbes et en légumes (la présence de tomate cerises peut surprendre les puristes). Sa particularité : tous les produits sont locaux et bios. Un délice !
💰 13,90€
🏠 120 Rue de Sèze, 69006 Lyon
Notre article sur la Maison Ha&Mi


Hong Ha (Vieux Lyon)


Il a le mérite d’être le seul restaurant asiatique implanté dans le quartier touristique depuis… je sais pas… 30 ans ? Le bobun est très copieux, (avec beaucoup plus de nouilles que de garniture) et la viande n’est pas super tendre. Mais les nems aux champignons rattrapent bien l’affaire, et le plaisir est là !
💰 12€ le midi ou 13€ le soir (Prix touristiques)
🏠 21 Rue Saint-Jean, 69005 Lyon


Bonnes adresses de quartier

Namdo (Part-dieu)


Assez copieux, mais plus riche en nouilles qu’en salade/crudités. La viande est un peu sèche, les nems pas très dorés, mais la sauce Nuoc Mam est bonne et le goût est là.
💰 8,90€ (prix le plus bas de la sélection)
🏠 152 Cours Lafayette, 69003 Lyon (ne cherchez plus l’adresse du vieux lyon qui est fermée)


Petit grain (Charité)


Riche en nems mais pauvre en viande, avec beaucoup de nouille et peu de légumes (quelques pousses de soja, menthe, salade). Le bon goût de citronnelle et l’ambiance foutraque rigolote du lieu rattrape tout juste l’utilisation de viande hachée. Cela dit, le prix est correct pour le quartier charité.
💰 9,80€
🏠 19 Rue de la Charité, 69002 Lyon


Bobun Boulevard (Croix-rousse)


Des Bò búns bien copieux, où la portion carnivore est reine. Le choix est incroyable. On peut même goûter un Bò bún calamar, poulpe ou canard. Les nems sont bons, mais on regrette que le rapport nouilles/légumes penche plutôt côté nouilles.
💰 13,90€
🏠 112 Boulevard de la Croix-Rousse, 69001 Lyon


Je suis désolée, mais… ne figurent pas dans cette sélection :

L’Étoile d’Asie qui est resté fermé tout l’été (snif). Je n’ai donc pas pu le tester, mais tous les plats de ce restaurant sont incroyables et le Bò bún y a très bonne réputation.

L’Indo café qui, malgré l’ambiance branché du lieu, ne nous convainc plus vraiment. (15€)

La Jonque d’Or : Bien (trop) connue pour ses monstrueuses portions de Bò bún au bœuf super caramélisé. Il était déjà dans notre top 5 des restaurants asiatiques il y a quelques années et dans le cœur de lyonnais depuis bien longtemps.


J’espère que cette sélection vous plaira. Il est évidemment possible que VOTRE Bò bún préféré manque à l’appel (vous voulez m’achever ou bien ?).
Alors, vraiment, faites-moi plaisir et n’oubliez pas de le rajouter dans les commentaires.