Chez LCC, on aime bien faire des trucs avec nos petites mains – du macramé à la cuisine, en passant par les cocktails et la couture, on relève tous les défis. Chez LCC, on est aussi des esthètes, et on a récemment voulu faire partager au monde notre goût très sûr en termes d’accessoires de mode grâce à ce tote bag exceptionnel qu’Anna Wintour nous envie.

A Carrouf ou dans les Pentes : le style, en toutes circonstances.

A Carrouf ou dans les Pentes : le style, en toutes circonstances.

Autant dire que ceux qui l’arborent au Carrefour Market attirent immédiatement des regards envieux, voire provoquent une véritable émeute.

Ce it-bag devenu culte, qui était dans notre dernière Pochette Surprise, a été réalisé par Unique en Série, atelier de sérigraphie et de création textile installé dans les Pentes. Unique en Série, c’est un bureau de style et une boutique, mais c’est aussi un atelier qui propose des cours pour apprendre à customiser ses t-shirts et ses tabliers de cuisine, ou faire son propre tote bag collector.

Etant adepte du DIY – bien qu’ayant 2 mains gauches, la preuve en fin du présent article – et certaine que ça plairait autant à ma gamine qu’à moi, j’ai réservé un créneau à l’atelier pour une initiation de 3 heures. Matériel requis : des vêtements qui craignent pas, vu que la sérigraphie, ça tache. Chouette, on va pouvoir mettre de l’encre partout sans se faire gronder ! (ou comment vendre du rêve en 15 secondes à une petite de 7 ans)

Atelier sérigraphie… même pour les nuls

Nous sommes chaleureusement accueillies, par une froide après-midi de décembre, par Alexandra, l’une des deux responsables de l’atelier. Après une courte introduction théorique, nous mettons rapidement les mains dans le cambouis, ou plutôt dans les pots de couleurs. Objectif de cette initiation : comprendre comment fonctionne la sérigraphie en réalisant nous-mêmes quelques pièces sur papier et tissu.

Comment ça marche ? Pour imprimer un motif, on a besoin d’un pochoir en tissu fixé sur un cadre, d’encre, de raclettes et de petites cuillères… Une quinzaine de pochoirs différents sont mis à disposition à l’atelier (leur création est assez technique et requiert déjà un bon niveau, mais ces cours sont aussi proposés). Une impressionnante collection d’encres de toutes les couleurs est également disponible. Les principaux gestes que nous avons appris, afin de réaliser nos toutes premières œuvres, ont été de 1/ placer correctement le pochoir sur le support, 2/ étaler l’encre à la petite cuillère en haut du pochoir 3/ racler l’encre sur toute la surface du pochoir pour procéder à l’impression du motif et 4/ enlever délicatement le pochoir pour pas faire des gros pâtés (j’insiste sur ce dernier point !!).

Alexandra, pro et patiente, nous a accompagnées dans nos premiers essais, qui ont été beaucoup moins catastrophiques que ce à quoi nous nous attendions, mes mains gauches et moi. J’avais placé la barre à un niveau raisonnable et j’ai réussi à réaliser à peu près correctement des tirages qui sont devenus un torchon et un sac à bazar.
IMG_20150113_101029

J’ai également sobrement pimpé un tablier de cuisine (le tuning c’est bien, mais point trop n’en faut).

IMG_20150113_101119

Ma fille, par contre, a tout de suite affiché son ambition de réaliser un doudou de A à Z, avec impression du motif et découpe du tissu, charge à moi de procéder à l’étape rembourrage et à la couture de la bête. Bref, un truc de gueudin.

Elle a rempli avec succès la première partie de la mission, avec l’aide précieuse d’Alexandra, qui l’a suivie à 100 % dans son délire !

IMG_20150113_102128

Sur le papier, ça devait donner un truc comme ça…

L’étape suivante, dont je me suis chargée une fois à la maison, a été, disons… plus expérimentale.

IMG_20141231_142657

… finalement ça a donné ça : quand Totoro rencontre les Sex Pistols.

Grâce à l’incroyable talent de mes deux mains gauches, le doudou a fini cul de jatte… Mais ma fille l’adore, c’est quand même le principal !

Prochain objectif, donc : enfin des cours de couture… (et probablement la suite de ce merveilleux dossier).

Bilan : une super expérience, originale et accessible à tous !
Possibilités de réservations d’ateliers et de stages (éligibles au DIF).

Unique en Série, 41 rue Burdeau, Lyon 1er
www.unique-en-serie.com