GNOME

Certains de nos lecteurs pensent peut-être que nous sommes une bande de chroniqueurs influents qui enchaînons les soirées dans les endroits les plus branchouilles de la place lyonnaise, vernissages sur soirées de lancement, Rayban sur le nez et Tote-bag sur l’épaule.

Ça, c’est la légende ! La vérité c’est que nous sommes surtout une bande de trentenaires bien barrés mais que nous commençons sérieusement à accuser le fameux « coup de vieux » fatidique, propre à cette décennie critique.
Clairement : nos aptitudes à enchaîner teufs et taf nous trahissent un peu plus chaque trimestre…(c’est moche) (enfin, moches ce sont surtout nos têtes au taf, les lendemains de teuf…) (enfin, je dis « nos » mais je devrais surtout écrire « ma »…).

Heureusement, écrire sur Lyon CityCrunch nous motive à essayer (tant bien que mal) de garder le cap pour vous proposer des idées de sorties ou de balades (et il paraît que l’alcool, ça conserve…).

Mais soyons réalistes : quand un nouveau lieu ouvre à Lyon, j’ai souvent l’info mais j’ai généralement un peu de mal à m’y précipiter, là, maintenant, tout de suite.

D’abord parce que généralement, au début y’a trop de monde.
Et pour être objectif, il faut attendre qu’un nouveau lieu soit un minimum rodé, non ?

Et puis souvent, je m’en fous un peu d’aller dans the new « place to be » : c’est pas une course de tester des nouveaux bars / restaus et en plus d’être trentenaires, on est aussi des chroniqueurs fidèles et sentimentaux et on a du mal à ne pas aller dans les endroits qu’on connaît et qu’on aime très fort parce qu’on y est toujours bien accueillis.

Et puis parfois il faudrait prendre plein de transports pour aller tester de nouveaux lieux loin loin loin alors qu’il y a tellement d’endroits super dans le centre du 7ème (Le Gonzo /La Faute aux Ours /Le Live Station / Le GonzoLa Faute aux Ours / Le Live Station…).

Et puis le boulot, la fatigue, les articulations, tout ça…

Le temps qu’on se décide, il y a déjà 75 avis sur Yelp et MonPetitLion a déjà envoyé une newsletter sur le lieu à la terre entière.

C’est comme ça qu’il y a peu, un collègue qui a repris ses études (ça compte pour garder ces fameuses aptitudes….) me parle de sa gueule de bois phénoménale et de sa soirée de la veille dans

un nouveau bar qui s’appelle « Gnome et Rhône ».

Là je me dis que ça y est, je suis vraiment larguée. Un nouveau bar ouvre et personne ne me prévient ?

Bon, en vrai ce bar existe depuis très très très longtemps.
Mais il a été repris, la déco a été entièrement refaite et une jeune équipe bien sympathique et bien virile est désormais aux commandes de ce nouveau lieu de perdition.

Le nom « Gnome et Rhône » n’est pas nouveau lui non plus.
La « Société des Moteurs Gnome et Rhône » fondée en 1915 fabriquait des moteurs pour l’aviation, des motocyclettes et des bicyclettes jusque dans les années 50. L’entreprise fut nationalisée après la guerre et finit par fusionner avec Sagem pour créer le groupe Safran (Wikipedia rien que pour toi).

Le nouveau bar a donc gardé l’ancien nom et rénové le lieu en gardant l’âme et l’hommage aux motos et vélos Gnome et Rhône, notamment à travers la décoration, vraiment chouette.

Tout ce qui fait le charme des anciens rades a été conservé en y ajoutant une petite touche un rien hipster : affiches et sérigraphies, lampes industrielles et canapés bien confortables, une ancienne moto « Gnome et Rhône » et des photos hommage à l’Easy Rider way of life sans tomber dans le bar à vieux motards (que jamais) (ok, je sors…).

Le « salon mythique » (ou Meetic ?) peut accueillir une bonne bande en mode bien confortable, on croirait presque qu’il a été installé là rien que pour nous !

GNOME2

Pour préserver leur anonymat et la sécurité de leurs familles (ces deux filles couchent avec des stéphanois !!!), les visages de nos chroniqueuses ont été floutés.

L’endroit a donc un potentiel dément pour aller prendre un pot entre potes.

Il me semble que le vin était très bon aussi mais je vous avoue que je ne me souviens plus bien…

Il y a également des petites choses à grignoter pour éponger l’apéro.
On a trempé des nachos dans un guacamole délicieux et on a commandé des planches charcuterie / fromage. Vraiment pas mal les planches, mais un peu chères, dommage…

GNOME3

Gnome et Rhône, Gasoil et Cholestérol…

Le lieu propose également de la restauration le midi mais on a pas (encore) testé…

Verdict final

Personnellement, j’ai beaucoup aimé.

J’adore ce genre d’endroit : une belle âme, une chouette déco de jolis détails qui raconte une histoire sans en faire trop, une programmation musicale de qualité mais pas trop forte pour nous laisser papoter, un service sympa...

Mes petits copains ont soit beaucoup aimé, soit un peu tiqué sur le prix de la planche.
Mais comme c’est moi qui écris l’article c’est moi qui décide !
Et moi je dis qu’on y retourne très bientôt !

super chat avis 4sur5

Gnome et Rhône
157 avenue du Maréchal de Saxe
69003 Lyon
www.facebook.com/legnome.rhone