Cette année, plusieurs de mes copines ont décidé de faire le grand saut du mariage. Et par la même occasion de me nommer témoin (elles n’ont peur de rien).

Après des heures passées sur le net et sur mon nouveau meilleur ami Pinterest, je me suis dit que partager les bonnes idées pour organiser un EVJF original sur Lyon avec la communauté CityCrunch serait plutôt cool.

Prendre soin de la future mariée

S’il y a bien une activité qui marque LA différence entre les enterrements de vie de garçon et de jeune fille, c’est celle liée au cocooning. Parce que prendre soin de son corps, se faire chouchouter c’est déjà top, mais le faire tout en papotant entre copines c’est encore mieux.

Voici une liste de quelques adresses 100% détente :

Creuser ses méninges

La détente c’est sympa mais nous, on a eu rapidement envie de se bouger un peu, de creuser ses méninges pour mettre un peu d’ambiance. Pour personnaliser jusqu’au bout cette journée, nous avons imaginé de A à Z un jeu de piste géant. Avec pas mal de boulot et quelques outils en ligne (ex: charade et rébus en ligne gratuitement), il est tout à fait faisable de créer ses propres énigmes. Mais pour celles qui manquent d’inspiration ou de temps, il y a toujours des adresses incontournables :

Prendre la pose

Le shooting photo, c’est une activité qui a la côte dans les EVJF. On rigole, on joue les stars et ça fait de très beaux souvenirs à ressortir dans quelques années. Malheureusement, c’est aussi une part conséquente dans le budget général. Personnellement je vous conseille de faire appel à un photographe « freelance », surtout si vous êtes nombreuses. Il existe toutefois plusieurs prestataires dans ce registre :

Se prendre pour une star (bis)

Maintenant qu’on commence à être bien, allons nous défouler et faire monter les décibels dans un karaoké Japonais. Ces salles individuelles permettent de hurler sa race sans se prendre la honte (à part devant les copines qui n’oublieront pas de filmer bien sûr). Plus de 88000 morceaux sont à programmer depuis la console de son salon privé. CityCrunch a même créé sa propre playlist 100% kitch, à retrouver au Kbox Guillotière.

Se mettre à table

Il ne faut pas se leurrer, une journée de ce genre, ça creuse ! Pendant que certaines joueront la première mi-temps dans un bar à cocktail ou sur un rooftop, et avant d’aller danser dans un des club branché de Lyon, je vous conseille fortement de tenter l’insolite en dînant dans le seul restaurant Lyonnais complètement dans le noir : la Table en Braille.

Certes, ce n’est pas donné, et ce n’est pas vraiment pour tester une grande cuisine gastronomique. Mais l’expérience vaut vraiment le détour. Tout commence dans « l’arrière boutique » du restaurant Joa à la Cité Internationale. Guidés par des serveurs non voyants, on rentre à la file indienne dans la salle entièrement plongée dans l’obscurité. Quand les plats arrivent, les couverts sont rapidement délaissés au profit des doigts. On tente de deviner ce que l’on mange avec nos sens restants, on s’habitue progressivement à l’obscurité et on se surprend à parler beaucoup moins fort. 100% DÉSTABILISANT !

Cette liste étant, bien entendu, non exhaustive, je vous invite à partager vos bonnes adresses et idées insolites dans les commentaires. Bon courage à tous les témoins qui s’arrachent peut-être les cheveux dans l’organisation et tous mes vœux de bonheur aux futurs mariés !