Si je vous dis « Corée », vous pensez tout de suite au Gangnam Style et à la vague K-Pop qui nous inonde depuis près d’un an. Mais, la gastronomie coréenne ne saurait être délaissée. A Lyon CityCrunch, on a voulu vous trouver une adresse pour vous y essayer. Alors, on a testé la Corée.

Voilà longtemps que je voulais tester un restaurant coréen sur Lyon. J’avais beaucoup apprécié le barbecue coréen que j’avais testé à Paris, dans le 8e. Alors, je voulais voir si l’expérience était renouvelable sur Lyon. De fait, le nombre de restaurants coréens sur Lyon est encore assez faible face à celui des autres restaurants asiatiques. Mais, ils se multiplient.

Quand j’ai commencé à parler « restau coréen », on m’a tout de suite conseillé le Doshilack, rue de Marseille. Et puis, j’ai appris que la patronne de ce dernier en avait ouvert un autre avenue Jean Jaurès, à l’arrêt Thibaudière, juste à côté de chez moi. Banco à Bangkok : je réserve à la Corée.

Dépaysement et joie céleste

En effet, à peine entrés, nous sommes ailleurs, loin, au pays du matin calme. Décoration sobre, plutôt typique : elle est loin la décoration sur-saturée des restaurants chinois. Ambiance calme et fond musical très discret : la Corée n’est pas un banal restaurant asiatique, c’est un dépaysement.

La patronne nous accueille elle-même. Souriante, chaleureuse et généreuse, elle sait traiter ses clients comme des rois. Une hôte énergique sans être trop présente, voilà ce qu’il me fallait pour vraiment me mettre dans l’ambiance. Elle nous installe à une table ronde : nous sommes 5, c’est parfait et beaucoup plus convivial.

Alors, c’est parti : on explore la carte. Des noms pour la plupart difficilement prononçables quand on n’est pas habitué à la langue, mais des saveurs qui ne nous laissent pas de jade. Nous avons laissé le barbecue de côté, à la fois pour le prix (28€!!) et par envie de goûter autre chose.

Croisière gustative et atterrissage difficile

Personnellement, j’ai choisi le Bibimbap, plat célèbre de la tradition coréenne. Le ravissement était de mise : des saveurs qui se marient sans s’altérer, des épices qui relèvent le tout sans l’étouffer, des couleurs et des parfums qui viennent compléter une œuvre culinaire… La Corée, c’est un musée des sens.

Seul hic : le moment de l’addition. Soit, ce moment n’est jamais vraiment agréable. Mais, plus de 30€ par personne quand en plus on a partagé les 3 entrées et les 2 desserts… C’est un peu cher.

Alors, en bref, on ne peut que vous conseiller d’aller tester la Corée, au moins une fois, pour découvrir cette palette de saveurs et de plaisirs. Mais, si les cordons de la bourse sont un peu serrés en cette période de crise, mettez d’abord un peu de côté.

La Corée
40 avenue Jean Jaurès, Lyon 7e (arrêt Thibaudière – C14)
Ouvert du lundi au samedi de midi à 14h30 et de 19h à 22h