La mode est à l’éphémère.

Après le Sucre, le lieu arty-foody nocturne de la Biennale d’Art Contemporain et après le décevant club le Circus, c’est autour des Nuits de Fourvière de proposer un lieu à durée limitée. Il s’agit d’un restaurant simplement appelé La Petite Table des Nuits qui a ouvert ses portes lundi et qui restera ouvert jusqu’à la fin du festival.

Appâtés par la nouveauté, LeSud et moi sommes allés tester le lieu ce midi.

Un p’tit coup de funiculaire et nous voilà devant la Petite Table. Première surprise, les fenêtres du restaurant donnent sur la réception et les cuisines, de quoi nous mettre toute de suite en appétit.

A l’intérieur, ça sent encore la peinture fraiche. C’est petit mais agréable : une vingtaine de couverts se répartissent sur des tables pour 2 ou 4 et des chaises de bistrot.

La Petite Table des Nuits propose une cuisine de marché. La carte se limite donc à 2 entrées et 2 plats du jours. Le choix est rapide. On ne peut pas en dire autant du service qui tarde un peu (déjà qu’on a attendu 10 minutes le funiculaire !).

Simple mais efficace…

Nos deux entrées arrivent enfin ! Ma salade lyonnaise est d’une simplicité un peu ennuyeuse mais j’apprécie la fraicheur des produits et le fait qu’elle ne soit pas noyée sous 3 tonnes de vinaigrette et de gras de lardons. La salade au saumon de LeSud présente un peu plus de fantaisie avec quelques graines de fruit de la passion.

Nos plats suivent : saumon et risotto. Là encore la simplicité semble avoir été le fil conducteur du plat. Pas de présentation qui claque ni de saveurs inédites, mais un poisson parfaitement cuit et un riz fondant à souhait.

La lenteur du service (néanmoins sympathique) nous oblige à faire l’impasse sur le dessert. Mais pour avoir jeté un coup d’œil sur ceux de nos voisins, ils semblent être dans la lignée du repas : classiques mais parfaitement exécutés.

Le passage à la caisse se fait sans douleur : comptez 9,50€ le plat, 13,50€ le plat+dessert ou entrée et 16,50€ pour le triple combo (bandes de gourmands, va !).

Au final, un chouette lieu qu’on vous recommande. La Petite Table des Nuits est une vraie cantine sans chichis mais bonne. Le personnel doit encore se roder un peu pour raccourcir l’attente, mais son amabilité est déjà au rendez-vous. Mais le gros plus de ce restaurant repose avant tout sur l’expérience dans sa globalité : s’arracher au tumulte du centre ville pour monter sur la colline de Fourvière, manger dans un lieu agréable puis enchainer par une ballade digestive pour redescendre, avec le fantastique panorama sur Lyon en guise de décors, est un plaisir hautement appréciable dans nos vies parfois un peu trop rythmées.

La Petite Table des Nuits est ouverte du lundi au vendredi tous les midis puis 7j/7 midi et soir à partir du 5 juin, date du début du festival.

La Petite Table des Nuits
2 place de l’Antiquaille. 5ème ardt.
Tél : 04 78 36 68 92