Le temps est à la déprime saisonnale ? Ce n’est pas une fatalité.

Voilà comment contrer ce phénomène qui nous gagne tous : l’improvisation !

Et c’est avec le festival Spontaneous qu’on combattra le mal de cet automne. On vous en a parlé dans les BPDW.

Spontaneous_1

 

On ne vous la refait pas, amis Lyonnais, vous connaissez certainement déjà l’impro. À Lyon, on en trouve à tous les coins de rue. Lyon est autant pourvu de compagnies d’impro que de compagnies de théâtre. C’est bien simple, je ne crois pas connaître un seul Lyonnais de naissance ou d’adoption, qui n’ait pas dans son entourage un parent, copain, collègue ou connaissance qui fait du théâtre ou de l’impro. Ou qui n’ait jamais assisté à un spectacle d’impro. Des cours, des stages, des apéros, des spectacles (match ou catch) chaque semaine, en joueur ou en spectateur, il y a moyen de pratiquer l’impro à hautes doses à Lyon.

L’impro, c’est créer un sketch comique avec un thème donné par le public, toujours plus délirants les uns que les autres (par exemple « quand un pompier et un pingouin sont coincés dans un ascenseur » ou « l’attaque d’une banque avec une quenelle ») mais c’est surtout jongler avec les galères (on parle de « contraintes » par exemple jouer à la manière d’une comédie musicale, rejouer une scène en passant de 8 à 2 ou de 3 mn à 45 secondes). Le théâtre d’impro, c’est tout ça à la fois, ajouter du piment dans une recette un peu trop connue du théâtre et tout ça, pour donner naissance à des saynètes courtes, hilarantes, fantaisistes, pleines de surprises.

Alors donc, pour reprendre des forces face à ce foutu temps (quoi, je suis météo-dépendante ? Pas vous ? Vous me donnerez des tuyaux alors… ), il y a en plus le festival Spontaneous.

Le festival a commencé samedi 19 et terminera le samedi 26 octobre. Vous avez forcément vu son affiche rose, façon 36 15 Ulla sur les murs de la ville.

Ce festival né en 2009 est considéré comme le 1er festival d’impro en France. Il est réputé et pas seulement à Lyon. D’abord, parce que créé par la troupe Et Cie, notoirement connue dans le milieu à Lyon. Ensuite, parce qu’il propose des formats et des concepts très originaux qui sont ensuite repris et pérennisés par eux ou d’autres compagnies ; des soirées secrètes, des spectacles où le public crée avec les joueurs en amenant des thèmes ET des objets, de l’impro en musique accompagnant des artistes ou en jouant dans les lieux inattendus comme le Musée des Moulages l’an passé.

Cette année, le Spontaneous imbrique sa folie dans la Biennale d’Art Contemporain. Le fil conducteur, l’art donc, en tous genres et pour cela, on pousse les meubles dans des lieux plus incongrus pour créer des soirées assez ambitieuses. Des spectacles, des apéros à la Mi-graine (St-Paul), des after, du On, du Off (les Before), un vrai festival. Tout ça pour des petits prix, entre 0€ pour les apéros et before et 16€ pour les spectacles.

Une petite sélection pour vous y retrouver :

Lundi 21 octobre (oui, ce soir, soyez Spontaneous ;) )

Les Experts de l’impro seront au Sucre : la troupe montréalaise « P’tit Rire Jaune » (les québécois sont les maîtres de l’impro) viendront titiller les français d’Et Cie. Un match très prometteur. Si vous n’avez qu’une date à faire, c’est celle-là. Il reste encore quelques places alors go go !

Le Sucre quai Rambaud (Lyon 2)

Mardi 22 octobre

Quand Woody Allen rencontre l’impro : les improvisateurs revisiteront les grands thèmes du petit cinéaste new yorkais : la femme, le sexe, la psychanalyse.

Toujours au Sucre

Vendredi 25 octobre

Sortez vos cahiers, Et Cie vous fera une master class sur Radiohead, LE groupe indie qui a su créer des ponts 2.0 du rock à l’électro, à L’Épicerie Moderne

L’Épicerie Moderne à Feyzin

Samedi 26 octobre

On mêlera impro et arts du cirque au Cirque Imagine pour obtenir un spectacle plein de magie dans un lieu tout aussi étonnant.

Cirque Imagine à Vaux-en-Velin (M° A – La Soie)

Pour en savoir plus sur le festival Spontaneous, c’est ici

On s’y retrouve ? Et sinon, vous avez des spectacles d’impro à nous recommander ?