Cette nouvelle suggestion d’amélioration est venue tout droit… de chez ma coiffeuse et… de chez moi dans le Nord !

Depuis que j’habite presque à Vaise (enfin, en bas de la Croix-Rousse) (pour ceux qui ont envie de savoir comment on passe de Confluence à Vaise, c’est ici !), je fréquente le salon de coiffure de mon quartier.

Lyon Vaise3

Oui, après avoir testé les salons de coiffure les plus en vue de Lyon avec des noms suédois et des concepts du (troisième) type « salon de coiffure / galerie d’art / jeux de société » ou encore « salon de coiffure / bar à sourcils / bar à chicha » comme on les adooooore dans les milieux bien urbains, je suis retournée aux sources bobo (ça doit être la Croix-Rousse…) : me faire couper les cheveux chez la coiffeuse en bas de chez moi ! (ouais, je sais, c’est complètement fou !).

Bien m’en a pris : elle est sympa, elle prend pas cher, elle coupe très bien les cheveux, ne me propose pas de me faire des lissages malgaches ou des soins aux poudres ayurvédiques pour repulper les bulbes du cheveux à 145 dollars et… elle a des super magazines sur le yoga, la positive attitude et la cuisine végétalienne (souvenez-vous, la Croix-Rousse…) (et Lorie).

Et ce qui est vraiment cool avec la coiffeuse du quartier, c’est qu’elle est au courant de tous les potins… du quartier !

Ça me rappelle le village de mes parents : où on a appris chez la coiffeuse en exclusivité mondiale – Breaking News – que la secrétaire de mairie s’était barrée avec le président de l’association des parents d’élève ! Un truc de dingue (elle avait 5 gosses et lui était beau-gosse…) qui avait alimenté radio-village pendant deux ans, au moins !

Et donc ma super coiffeuse m’a dit que la navette de Confluence allait venir jusqu’à Vaise et même jusqu’à l’île Barbe !

Je me suis dit « Ça y est ! La hype du quartier se confirme enfin ! Alors ça, ça va en boucher un coin à tous mes amis du 7ème ! ».

Bon, sauf qu’en rentrant, la seule info que j’ai trouvé sur le web c’est ce vieil article du Progrès qui ne confirme pas grand chose… Si ce n’est que la Navette de Confluence a repris du service depuis et qu’elle ne va toujours pas plus loin que Saint-Paul…

confluence

Ben n’empêche, moi je trouve que ce serait chouette que la Navette de Confluence vienne jusqu’à chez moi !

Pour des raisons pratico-personnelles, certes (je fréquence toujours l’UGC Confluence) mais également pour le bien de tous mes compatriotes lyonnais qui travaillent dans les nombreuses boîtes du quartier de l’Industrie.

Mais je pense aussi à tous ceux qui habitent du côté de Saint-Rambert, de la Mulatière, ou encore du côté de la Cité Internationale : tous ces endroits où il y a un bout de Rhône ou de Saône et pas forcément de métro ou de tramway…

Et puis si on y réfléchit bien : navette fluviale = pas de bouchons = assurance d’arriver à l’heure.

La navette fluviale de Calais. Elle embarque 70 passagers et le trajet coûte 1 euros.

Et si ça marche en Italie et même… à Calais : pourquoi pas à Lyon ? On pourrait même imaginer des Uber-gondoles !

A moins que ce soit l’idée de rejoindre mes copains et les lecteurs sur une croisière lors des prochaines Nuits Sonores qui ne m’inspire un peu trop…

Et vous, vous vous imaginez aller au boulot en bateau ?