C’est fou tout ce qu’il y a voir à Bucarest. Entre les parcs et les jardins qu’on trouve un peu partout, les églises orthodoxes cachées ça et là, les jolies rues du vieux centre, les grandes avenues commerçantes, les monuments en tous genres … il y a toujours quelque chose à voir à faire. Et la plupart du temps, ça ne coûte rien.

Voici quelques incontournables qu’on a pu voir dans la capitale roumaine.

Le Palais du Parlement – Palatul Parlamentului

270 mètres de long, 240 mètres de large, 84 mètres de haut … Ce truc est JUSTE monstrueux. En même temps, on a là le plus grand bâtiment de toute l’Europe, et le deuxième plus grand bâtiment du monde après le Pentagone. Rien que ça mon chaton. Edifié à la gloire du dictateur roumain Ceaucescu, c’est aussi le symbole de la folie d’un homme et une piqûre de rappel sur le douloureux passé du pays.

On peut en visiter une (petite) partie, et, le must du must, l’été il est possible de grimper tout en haut pour s’offrir une vue de malade sur la ville.

Plus d’infos 

Parc Herestreau – Parcul Herăstrău

C’est le plus grand parc de la capitale –  on peut y flâner toute une après midi sans en avoir vu la moitié  – et un endroit dont on peut facilement tomber amoureux. C’est très agréable de se balader à pattes ou à vélo dans ses chemins boisés ou dans ses grandes allées, où différents espaces et ambiances se succèdent : là, le grand lac où glissent des bateaux, ici, quelques restos plus loin, un skate-parc … parfait pour chiller tout en prenant un bon bol d’air.


Plus d’infos

Le musée du village roumain – Muzeul Național al Satului

À l’intérieur du gigantesque parc Herestreau se trouve un … un village roumain. Oui oui mes petits chatons. En fait ce sont des reproductions fidèles d’ateliers, d’églises ou de maisons de différentes époques et de différentes régions de la Roumanie. On est tombés dessus par hasard et on a trouvé l’endroit complètement loufoque (c’est clair qu’on s’attendait pas à trouver ça là). Le must : ça coûte presque rien et il y a un espace souvenirs où peut acheter plein de trucs typiques.

Bref, un musée insolite à ne pas louper.

Plus d’infos

L’église du monastère Stavropoleos – Biserica Mănăstirii Stavropoleos

De mignonnes petites églises comme celle là, à Bucarest, il y en a partout. Mais celle ci est sûrement l’une des plus incontournables. Il faut dire que ce tout petit lieu de culte qui était autrefois rattaché à un monastère est unique en son genre avec sa cour pleine de pierres tombales venues d’un autre âge et son somptueux autel en l’honneur des archanges Michael et Gabriel. Elle date de 1724 mais a su conserver tout son charme.

En plus, il règne là-dedans un je ne sais quoi de mystique qui laisse pantois.

Plus d’infos 

La Rue Lipscani – Strada Lipscani

On dit que c’est l’une des rues piétonnes les plus agréables et les plus animées du vieux Bucarest. Et on vous le confirme ! Débordant de restos, de bars, de pubs, de cafés, de boutiques – souvenir, de vie, de monde, c’est agréable de s’y promener de jour comme de nuit et d’y faire une halte pour une pause miam-miam ou glouglou après une longue journée de vadrouille (sauf si on est agoraphobes, là c’est moyen).

Bonus : y’a plein de chouettes bâtiments historiques tout autour.

Plus d’infos

Parc Cismigiu – Parcul Cișmigiu

C’est l’un des nombreux poumons verts de Bucarest, et, accessoirement, le plus ancien et le plus central d’entre eux. Comme Herestreau situé plus au Nord, il cache en son cœur un joli lac en sur lequel on peut faire de la barque aux beaux jours et ça c’est chouette. Pas de soucis pour poser ses fesses : il y a des bancs partout (mais vraiment). Bon, certains coins sont un peu sales c’est vrai, mais qu’est ce qu’est pittoresque d’étre assis là, à l’ombre des tilleuls, à écouter les grenouilles et les canards se la jouer castafiore.

Plus d’infos

La Place de la Révolution – Piata Revoluției

C’est dingue le nombre de monuments classes qui entourent de cette place : le Musée d’Art National de la Roumanie, l’Athénée Roumain (aka l’une des salles de concert les plus chics de Bucarest), la Maison Paucescu, le mémorial de la Renaissance, le Palais Royal… ici on en prends plein les mirettes d’un seul coup.

Par contre on déchante un peu quand on apprend ce qui s’est passé ici pendant la révolution roumaine de décembre 1989 qui lui a donné son nom.

Plus d’infos

Comment y aller ?

avionLCCBlues Air dessert Bucarest en vol direct au départ de Lyon, les samedis et les mardis, parfait pour un week-end prolongé. En s’y prenant assez à l’avance, vous pourrez choper des billets aller/retour à moins de 100€.

Informations et réservations sur  www.LyonAeroports.com.

 

Payez moins cher votre parking à l’aéroport : le code promo BONPLANCITYCRUNCH vous donne droit à une réduction supplémentaire de 10% sur votre parking lors de sa réservation en ligne.Limité aux 200 premières utilisations, utilisable 1 fois par client.

Informations et réservations sur www.store.lyonaeroports.com

 Inspiration