Conduire en RoumaniePour visiter la Transylvanie nous avons loué une voiture pendant 4 jours. C’est indispensable car les moyens de transports entre les villes sont longs et aléatoires.

Louer une voiture en Roumaine

Pour la location, ça se passe comme en France. Nous avons réservé notre voiture quelques jours avant sur Internet. Sur place on vous demandera votre permis (le permis français suffit pas besoin de permis international), d’une pièce d’identité et d’une CB pour la caution.

Le code de la route

Le code de la route est sensiblement le même que chez nous et les panneaux sont indiques. Cependant il est beaucoup moins respecté en Roumanie qu’en France !

L’état des routes

Les routes en Roumanie sont beaucoup moins entretenues que chez nous. Si les axes principaux sont à peu près en bon état attendez-vous à tomber sur des nids de poule ou des marquages à moitié effacés sur les axes secondaires. Dans certaines régions, il n’y a même pas de bitume et vous roulerez sur une simple route de terre.

La conduite des Roumains

Les limitations de vitesse ne sont pas du tout respectées et le dépassement sans trop de visibilité semblent être un sport national. Bref, les Roumains en général, conduisent un peu comme des fous (on se croirait en France avant l’installation des radars). Pas étonnant qu’ils aient le taux de mortalité en voiture le plus élevés d’Europe. Nous avons d’ailleurs vu plusieurs accidents durant notre séjour.

Cela étant, je ne veux pas que cette info vous fasse flipper, conduire en Roumanie reste agréable. Soyez juste vigilents et gardez bien un oeil dans vos retros.

Quelques conseils

Hors des grandes villes, évitez de rouler la nuit. Entre les charrettes qui n’ont pas de phares et certains piétons qui marchent sur la route car il n’y a pas de trottoir, les accidents sont possibles…

Pour la durée des trajets, prévoyez large. La durée qui sera affichée sur votre GPS correspondra à un trajet qui se passe sans surprise. Mais l’état des routes, les accidents et les travaux peuvent engendrer pas mal de bouchons.

Enfin les indications ne sont pas toujours très claires il n’y a pas toujours de panneaux de destination. Un GPS ou une bonne vieille carte routière reste indispensable.



guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch reserver billet Lyon Palerme