Raod Trip RoumaniePrenez des gousses d’ail, des balles en argent et de l’eau bénite, on vous embarque pour un road trip en Transylvanie sur les traces du plus célèbre des vampires.

Lorsqu’on a commencé à chercher une destination pour notre city guide d’octobre, on s’est dit que cela pouvait être chouette de partir dans un endroit mystérieux pour faire écho à l’automne et à Halloween. Et puis on a appris que la compagnie Wizz Air allait ouvrir un ligne vers Cluj, la deuxième ville de la Roumanie et capitale de la Transylvanie.

La destination était toute trouvée. On a donc fait nos valises et sommes partis sur les traces de la célébrité locale : Dracula !

Voici le récit de notre flippante aventure.

Road Trip en Transylvanie : jour 1

Résumé de la journée

Après-midi : arrivée, récupération de la voiture
Soir : sortie dans Cluj

18h00
Après 2h30 de vol nous voilà à l’extrémité Est de l’Europe. Nous avons atterri à Cluj, la deuxième ville en terme de population de la Roumanie. Après avoir récupéré notre voiture, on roule jusqu’au centre ville où notre Airbnb nous attend.

20h00
La nuit est déjà tombée depuis longtemps quand on part explorer la ville. Les rues peu éclairées, les églises gothiques et la lune qui joue à cache cache avec les nuages confèrent à cette cité des airs de lieu hanté mais rapidement l’animation et le nombre de jeunes dans la rue (la ville compte près de 100 000 étudiants) balayent cette impression. On se rend sur la grande place de la ville où se dresse l’église Saint Michel avant de s’enfoncer dans les petites rues pour trouver un coin où manger.

21h00
Notre choix se porte sur Tortelli, un resto de pâtes fraiches mixant cuisine roumaine et italienne. L’endroit est chaleureux et vivant. Notre repas avalé on va s’enquiller quelques bières locales au Charlie, un immense pub dont le thème est Charlie Chaplin (Ok, on est loin de Dracula, mais on aura l’occasion de se rattraper niveau vampire, comme vous le lirez plus tard).

Soirée Cluj23h00
On décide d’être sages et de ne pas rentrer trop tard au vu du programme chargé qui nous attend ces prochains jours. Mais sur le chemin de notre appartement, on tombe sur une mystérieuse entrée bardée de néons semblant indiquer un chemin. On décide de les suivre et on tombe sur le sympathique Shto College Bar, un pub déluré où l’ambiance est décontractée et festive. Et c’est reparti pour une tournée de pintes !

1h00
Dodo (on avait pas dit qu’on se couchait tôt !)

Road Trip en Transylvanie : jour 2

Roumanie

Résumé de la journée

Matin : visite de Cluj
Après-midi : Mine de sel de Turda
Fin d’après-midi : gorges de Turzii
Soirée : tournée de bar à Cluj

9h00
On sort prendre un petit déjeuner au Olivo, un café à la déco rétro et on en profite pour découvrir Cluj de jour. La ville nous parait beaucoup plus charmante que la nuit. Ses maisons anciennes et colorées et le ciel bleu qui commence à prendre le dessus sur les nuages apportent une certaine gaité à cette matinée.

Visite ClujVisite ClujVisite ClujVisite ClujCafé ClujVisite ClujVisite ClujVisite Cluj10h30
On part à l’assaut de la colline qui offre une belle vue sur la ville. En redescendant on se prend un petit café à la superbe terrasse du Pergola pour profiter du panorama tout en prenant notre shot de caféine.

Visite ClujVisite ClujVisite ClujVisite ClujVisite Cluj12h00
Avant de prendre la voiture pour explorer les environs et dénicher ce fameux Dracula, on file chez Old and Tasy Burger, réputé pour servir le meilleur burger de la ville. L’endroit est riquiqui mais c’est effectivement super bon.

Burger Cluj13h30
On prend notre voiture et prenons la route des mines de sel de la Turda. Et oui, un endroit si profond est forcément très sombre, les chances d’y croiser des vampires sont donc élevés.

14h30
Après trois quart d’heure de route, nous arrivons aux mines et entamons notre descente sous terre . Ce que nous découvrons relève de la science fiction… Il n’est pas question ici de suceurs de sang ou autres monstres mais plutôt d’une histoire où l’humanité se serait réfugiée sous terre après un cataclysme. En effet, les anciennes mines de sel ont été entièrement réaménagées à base de bois et de néons pour en faire un lieu de détente et de jeu. Dans un coin des tables de ping-pong, dans l’autre une aire de jeux pour enfant, ici du mini-golf et là une piste de bowling… Et que dire de cette improbable grand roue installée en plein milieu…

Mine de Sel de TurdaMine de Sel de TurdaMine de Sel de TurdaMine de Sel de TurdaMine de Sel de TurdaMine de Sel de Turda15h30
On continue notre descente. On arrive à un point d’eau où l’on peut louer une barque pour explorer les environs. Si on m’avait dit un jour que je ramerais dans le noir au fin fond d’une mine de sel, je n’y aurai pas cru. Et pourtant !

Mine de Sel de TurdaMine de Sel de Turda16h30
Toujours estomaqués par ce que nous avons vu, nous ressortons des mines de sel. L’endroit était vraiment fou, mais aucune trace de Dracula. Nous décidons donc d’aller voir un peu plus loin, dans les Gorges de Turzii s’il s’y trouve.

17h00
La météo devient maussade et le jour commence à tomber quand nous arrivons aux gorges. Au sommet d’une bute, on tombe sur une tyrolienne qui permet de descendre en bas des gorges. On décide de prendre ce moyen de transport insolite. On s’élance sans casque (parce qu’il n’y en a plus et que de tout façon ça sert à rien dixit le moniteur) et avec un petit parachute pour freiner notre descente. Ce n’était pas hyper rassurant mais c’était vraiment cool.

Gorges TurziiGorges TurziiGorges Turzii17h30
Après ce petit shot d’adrénaline, on prend le sentier des gorges. La lumière commence à se faire rare et les premières gouttes de pluie s’abattent sur nous. Le coin est à la fois beau et lugubre. On espère croiser des chauve-souris ou peut-être un loup garou mais nous trouvons seulement une grosse averse qui nous pousse à regagner notre voiture.

Gorges TurziiGorges TurziiGorges TurziiGorges TurziiGorges Turzii20h00
Après être retourné nous sécher à notre appart, on file gouter à la vie nocturne de Cluj. On fait un premier stop dans un restaurant traditionnel, Roata, pour gouter les spécialités locales. On se réchauffe d’un bon goulasch et de copieux papanasis. La nourriture roumaine est extrêmement réconfortante !

Repas Roumain21h30
On prend ensuite la direction de la Strada Piesisa, a.k.a. la rue de la soif de Cluj. Cette petite rue étroite et en pente est bordée de bars.

 Strada Piesisax Strada Piesisa Strada Piesisa Strada Piesisa Strada Piesisa Strada Piesisa00h30
Après avoir testé un paquet de bières roumaines dans pas moins de 4 bars. On s’écroule sur nos lits. Dodo.

Road Trip Transylvanie : jour 3

Sibiu

Résumé de la journée :

Matin : Route pour Sibui
Midi : Visite de Sibui
Arpès-midi : route le long des Carpates
Fin d’apres-midi : Chateau de Peles
Soir : Brazov

9h30
On avale un café au minuscule Let’s Coffee avant de prendre la route. C’est notre grosse journée de voiture aujourd’hui avec plus de 7h de trajet prévues. La première étape est Sibiu réputée pour être la plus belle ville de Roumanie. On a hâte de voir ça.

Café Cluj12h00
On arrive à Sibiu et c’est effectivement très mignon (pas sûr qu’on tombe sur un vampire par ici). Le centre ville de style baroque est entièrement piéton et on prend un vrai plaisir à découvrir ses rues colorées et animées. Pourtant au bout d’un certain temps un malaise s’installe : on se sent observé. Depuis les toits de maisons, d’anciennes meurtrières semblent nous fixer du regard…

SibiuSibiuSibiuSibiuSibiuSibiuSibiuSibiuSibiuSibiu13h00
Après s’être restauré sur le pouce d’une calzonette (la version roumaine et petit format de la Calzone) on se dirige vers la Cathédrale de Sainte Trinité. Ce bijou orthodoxe frôlant le kitch nous laisse sans voix…

SibiuSibiuSibiuSibiuSibiu14h00
On parcours le marché de la ville puis on se pose dans l’Erasmus Bookcafé pour étudier la suite du parcours. La dame qui tient la librairie et qui parle parfaitement français nous conseille de nous rapprocher des Carpates si on veut trouver des vampires… Ca tombe bien c’était là où on comptait aller.

Marché SibiuMarché SibiuMarché Sibiu14h30
Nous revoilà sur la route. Nous n’étions pas très enchanté, au départ par ce trajet de plus de 3h30 mais c’était sans compter sur les paysages fabuleux du parcours. Tout au long de notre route nous avons longé les monts Fagaras et la rivière Olt.

FaragasFaragasFaragasFaragasFaragas17h30
Le soleil vient juste de se planquer quand nous arrivons au Château de Peles. C’est notre premier château du périple et, qui sait, peut-être y dégotterons nous quelques fantômes… Après avoir emprunté un chemin pentu nous voilà devant l’impressionnante bâtisse. C’est un véritable château de conte de fée. Certes on s’attendrait plus à y croiser Raiponce ou Cendrillon que Dracula, mais le lieu n’en demeure pas moins fascinant. Il est trop tard pour visiter le château mais l’endroit nous plait tellement qu’on s’y promène jusqu’à ce que la nuit soit complètement tombée.

Chateau de PelesChateau de PelesChateau de PelesChateau de PelesChateau de PelesChateau de Peles19h30
Une heure de route plus tard, nous voici à notre destination. La charmante ville de Brosov située au pied des Carpates. On s’installe dans notre hôtel, la déco surannée du lieu et les bruits bizarres qui semblent provenir des murs nous font penser qu’on s’est rapproché de notre but : rencontrer un vampire !

BrasovBrasovBrasovBrasovBrasovBrasov20h30
On se régale d’un fantastique repas roumain à La Ceaun un restaurant qui a su dépoussiérer la cuisine locale. Histoire de digérer, on se promène un peu dans la ville aux allures baroque avant d’aller descendre quelques bières locales au Tipografia un bar alternatif fort sympathique.

Resto BrasovResto BrasovResto Brasov22h00
On pousse la porte du Pharmacy Café, un bar installé dans une ancienne pharmacie et qui propose en guise remède des potions à base d’alcool. Le lieu est vraiment cool mais sent beaucoup trop le traquenard pour qu’on y attarde trop longtemps. On a bien trinqué la veille, on a beaucoup roulé aujourd’hui et on a une grosse journée demain alors au lit !

23h00
Sleep

Road Trip Transylvanie : jour 4

Carpates

Résumé de la journée

Matin : Château de Bran
Fin de matinée : Libearty Bear Cenctuary
Après-midi : Sighisoara
Soirée : retour à Cluj

8h00
Après avoir pris notre petit déjeuner à l’hôtel, on fait un rapide tour dans la ville que l’on n’a vue que de nuit. Les bâtiments sont tous d’une couleur différente, créant un joli patchwork. Au dessus des toits, un « Brasov » en grosses lettres, copie un peu cheap du Hollywood Sign, domine la ville.

Vsite BrasovVsite BrasovVsite BrasovVsite BrasovVsite Brasov

8h30
On reprend la voiture, direction Bran. C’est ici que se trouve le château de Dracula (enfin c’est ce qu’on croyait). Arrivé sur place, nous ne sommes pas déçu : le château est digne des histoires les plus effrayantes.

Chateau de Bran9h30
On achète des tickets pour rentrer à l’intérieur du château, bien décidés à dénicher le comte Dracula dans ses appartements. Malheureusement on apprend au cours de la visite que si le château de Bran a bien servi d’inspiration à Bram Stocker pour son roman Dracula. Le Prince Vlad Dracul, lui, n’a jamais vécu ici, mais à 150km plus loin à Sighisaora.

Chateau de BranChateau de BranChateau de Bran11h00
On reprend ensuite la route pour s’enfoncer dans les Carpates. On a rendez-vous avec des ours au Liberty Bear Sanctuary. Ce lieu a été créé pour sauver les ours en captivité dans les cirques, les zoos et les particuliers (oui, il est tout à fait normal de posséder un ours en Roumanie) et les remettre en liberté (ou presque le terrain était délimité par une clôture de 15km). Il est possible de visiter l’endroit le matin en étant accompagné d’un guide, ce qu’on a fait. C’est assez dingue de pouvoir approcher d’aussi près ce type d’animal dans leur habitat naturel. A chaque fois que nous rencontrons un ours, le guide nous explique son histoire (souvent sordide) et comment il a été récupéré par les gens du sanctuaire.

Ours en libertéOurs en libertéOurs en liberté

12h00
Nous sommes sortis du sanctuaire. Dans le ciel, les nuages filent à toute allure créant des jeux de lumière psychédéliques sur les champs et les forêts qui nous entourent. Le moment est assez magique.

Carpates
12h30
On reprend la route direction Sighisoara, la ville natale de Dracula. Plus nous approchons de la destination, plus le ciel semble s’agiter. Les nuages deviennent de plus en plus sombres et lourds. On se croirait dans un film d’épouvante.

Route RoumanieRoute RoumanieRoute Roumanie15h00
On arrive à Sighisoara, sous un déluge. On court se réfugier au House of the Rock pour un déjeuner-goûter réconfortant.

SighisoaraSighisoara16h00
La pluie s’est calmée. On visite la ville médiévale qui a vu naitre Vlad l’Empaleur, le plus sanguinaire Prince de Roumanie, celui-là même qu’on a surnommé Dracula et qui est à l’origine du mythe du vampire le plus connu au monde. Malgré la pluie, la ville et ses maisons colorées ne manquent pas de charme. Le ciel bleu fini même par faire une apparition.

SighisoaraSighisoaraSighisoaraSighisoaraSighisoaraSighisoara
17h00
On monte sur la colline surmontant la ville découvrant une église et un cimetière un peu sinistre. On regarde le panorama en essayant de s’imaginer la ville entourée de piques où les ennemis du Prince Vlad finissaient empalés…

SighisoaraSighisoaraSighisoara17h30
Alors qu’on s’apprête à repartir, une plaque sur un mur attire mon attention. L’application Google Traduction me donne sa signification : « Dans cette maison a habité entre les années 1431 et 1434, le prince Vlad Dracul… « . Voilà nous avons trouvé notre vampire !

SighisoaraVlad Dracul18h00
Notre périple touche à sa fin. Demain nous prenons l’avion à l’aube il est temps pour nous de rentrer à Cluj et de rendre notre voiture.

21h00
On vient de rendre notre fidèle destrier et on marche jusqu’à notre hôtel situé à côté de l’aéroport. Dans le ciel noir, la lune fait soudain une apparition. Elle est pleine et ronde. Elle a presque l’air malicieuse, comme si elle s’était autant amusé que nous dans cette aventure. Car oui, on a un pris un malin plaisir à parcourir cette région mythique de la Roumanie à la recherche d’un vieux vampire. Certes ce n’était qu’un prétexte pour thématiser un peu notre voyage (comme on avait pu le faire en Ecosse avec Harry Potter), mais cela nous a permis d’apprendre plein de choses sur l’histoire fascinante de Dracula (qu’on ne connaissait pas tant que ça finalement) tout en découvrant un pays envoutant de par ses couleurs et ses coutumes.

Ça valait toutes les soirées Halloween du monde !

On vous file tous nos bons plans, bonnes adresses et le budget de notre voyage dans le City Guide complet juste en bas de cet article.


Comment y aller ?

avionLCCEn avion, la compagnie aérienne Wizz Air vous emmène à Cluj, la capitale de la Transylvanie en 2 heures 30 minutes, 2 fois par semaine.

Plus d’info sur les vols Lyon-Cluj sur le site Aéroports de Lyon



guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch guide road trip transylvanie CityCrunch reserver billet Lyon Palerme

4 commentaires

  1. Ohlala j’avais déjà très envie de partir decouvrir la roumanie, cet article m’a convaincue! Je pense que cela sera ma destination de l’été 2019!! Hâte !!

    1. Super ! C’est vraiment une destination qui sort des sentiers battus. Ca doit être vraiment sympa l’été aussi. Il y a un paquet de belles balades à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*