Ces dernières années, les amoureux de la culture et de la gastronomie japonaise (dont nous faisons partie) ont été plutôt gâtés à Lyon : invasion de restaurants à sushis, tsunami de manga des les librairies, ouverture de boutique Kawaï.

Un élément important, fantasme culinaire et festif absolu de tout bon fan du japon, manquait pourtant à l’appel : aucun Izakaya n’avait encore ouvert ses portes dans la Capitale des Gaules.

L’izakaya est au Japon, ce que le pub est à l’Angleterre. Un endroit où l’on se retrouve après le boulot pour boire et manger entre amis.

Alors quand on s’est aperçu que l’un d’entre eux allait s’installer à la Guillotière, a quelques mètres de chez nous, LeSud et moi avons bondi comme des petits loutrons pendant un moins 3 jours.

Oto oto, le premier Izakaya de Lyon.

Oto oto c’est avant tout une déco hors-norme. Vous êtes beaucoup plus qu’au Japon en entrant dans cet établissement : vous êtes dans un manga !

Motifs Kawaï sur les murs en bois, petites grottes pour s’isoler entre amis. Le jour de notre visite on a même eu droit à salaryman esseulé entre d’avalé son bol de udon (Tellement cliché, on adore!).

Niveau nourriture c’est très correct. Sans atteindre des sommets, les saveurs sont au rendez-vous. N’y allez pas cependant dans un optique de manger de sushis. Il s’agit plutôt du cuisine japonaise simple et traditionnelle.

(NdLeSud : j’ai quand même trouvé qu’ils abusaient un peu sur le dashi… mais je suis pas fan de Bonite à la base…)

Niveau service, rien à dire, efficace et discret avec ce juste ce qu’il faut de difficulté linguistique de la serveuse pour s’amuser à répéter (voir mimer son plat) sans pour autant se retrouver avec ce qu’on a pas commander.

Seul petit bémol, mais cela est probalement du au fait qu’on y soit aller un midi et quelques jours seulement après l’ouverture, c’est qu’on est loin de l’ambiance animée des vrais Izakayas.
C’est cependant avec grand plaisir qu’on y retournera un soir pour tester.

Verdict final :(Et oui, nouveau système de notation sur Lyon69, ça vous plait?)

Oto Oto
15, rue d’Aguesseau.
7ème arrondissement.
04 37 37 84 23
Tous les jours midi et soir.


Quoi?! Vous ne suivez pas encore Lyon CityCrunch sur Instagram? Oh lala ! C'est par ICI.

45 commentaires

  1. j’ai suivi l’histoire des izakaya a lyon de prêt et le yomogi devance de 2 semaines le oto oto ^^.
    J’ai été déçu au oto oto de ne pas trouver de vrai ramen, mais seulement ceux a base de udon.
    ma préférence va au yomogi, you should try.

    1. Mouais sauf que le Yomogi, se revendique plus ramen bar que Izakaya.

      On est assez partagé dans la team sur lequel des deux est le meilleur.
      Par contre le Oto Oto gagne haut la main sur l’aspect déco.

      On re-parle très vite du Yomogi sur Lyon CityCrunch.net

    2. « Ceux à base de udon »= les Ramen et les udon sont deux choses différentes. Quant au vrai ramen, c’est quoi? C’est comme si tu disais « du vrai fromage ». Il y en a tant de sortes différentes…Selon l’endroit géographique, le resto, le cuisinier….

    3. Hey!
      je suis allé hier soir (un dimanche soir) au Oto Oto avec un couple et j’aurai voulu donné mon avis:
      – Coté déco/ambiance: sobre et sympa, bon point pour les espèces de grottes, mais la serveuse qui avait du oublié son aimabilité au placard.
      – Coté cuisine: après avoir consulté la carte assez bien fourni a mon gout, nous avons commandé des plats à partagés qui sont arrivés après quelques minutes.
      Et la, j’avoue avoir été un peu déçu, ce n’était pas mauvais, mais j’ai trouvé ça très ordinaire: en gros, j’ai déjà fait la même chose chez moi (et comme il a été écrit, la bonite est bien présente!)
      Pour ce qui est des desserts, je sais pertinemment que la cuisine japonaise n’est pas forcément forte en dessert mais: un financier au thé vert, ça ne se présente pas sous la forme d’un muffin.. (oui: la forme influe sur le gout)
      et il me parait totalement inutile de mettre un boule de glace dans tous les desserts, surtout si elle est cristallisée

      – Coté tarif: c’est sans doute ce qui me fera ne pas y retourner.. pour un total de 3soupe miso, 3plats (taille normal), 2 udons « classic », 3desserts et 35cl de sake 90€ (soit 30€/pers)
      je ne ferai pas le détail, mais le repas ne valait pour moi pas plus de 70€

      Au final, ce restaurant est pour moi sympa, mais bien trop cher pour ce qui est servi. C’est bien d’aller voir, mais il ne m’a pas donné envi de revenir (avis idem du couple avec qui j’y suis allé)

    1. Au Yomogi j’ai beaucoup aimé la machine à ramen ^^
      Un peu moins la viande immachable et plein de nerfs dans mon bol T_T

      Au final les 2 se complètent bien le Yomogi pour engloutir un bon bol de ramen traditionnel entre midi et deux, le Oto Oto pour boire du saké et avaler un morceau entre potes le soir.

    2. Les gyozas vapeur ne sont pas une ineptie ! Au japon, dans pas mal de resto on peut choisir entre grillée ou à la vapeur.

      D’ailleurs, les vraiment bonnes gyozas sont, à mon gout, encore meilleures à la vapeur car, bien que l’on perde un peu de texture, les gouts sont plus développés…

      1. En général les Gyouza sont cuits A LA FOIS a la vapeur et grillés a l’huile. La machine a cuire les gyouza est en effet une petite plaque chauffante avec un couvercle. Dans un premier temps, les ravioli dorent sur un coté. En cours de cuisson, le cuisto rajoute un peu d’eau et referme le couvercle ce qui va provoquer une cuisson  » a l’étouffé » donc a la vapeur.

    3. MDR! les ramen plus « authentiques » à yomogi!!!! j’hallucine! ki a sorti ça! kil se dénonce!!
      après un séjour d’un an à tokyo, j’avais jamais mangé autant de ramen dégueulasses!!!! c’est koi cet arrière gout. Et puis leur gyoza à l’ail, ça pourrait tuer un vampire! le seul truc ki passe c’est leur kara age, un peu trop huileux.

      au oto oto, c’est bien digne d’un izakaya (sauf l’ambiance vu que les sièges ne sont pas pareils) mais de toute façon les gens comprennent pas le concept! cad, commander pleins de plat et les partager entre amis! normale que les portions soit petites du coup!
      la bouffe a vraiment le mm gout qu’au japon, pas à 100% mais c’est normal, à moins d’ouvrir un resto 4 étoiles et d’importer tous les produits du japon, aucune chance d’obtenir le mm gout! et en plus, ça facturera les plats à au moins 20E ou plus!

      l’izakaya, c’est un endroit sympa, pas trop cher avec des plats fait rapidos en quelques minutes! donc fo pas s’attendre à un resto de fou! les gouts sont au rendez vous au oto oto et il ne font plus de ramen à cause de ce qu’il s’est passé au japon (nucléaire). donc plus d’importation pour notre santé.
      voilà!

      1. Non, les plats ne sont pas faits forcement « rapidos ». Il serait plus judicieux de parler de nourriture simple. Je vous rappelle que ce n’est pas un restaurant. Les plats proposés sont aussi et surtout là pour accompagner la boisson. Par habitude, les japonais grignotent en buvant leur bière. Quant aux Ramen, ils n’ont pas ou mal leur place dans un Izakaya. Les ramen étant par excellence le plat qui sert a se caler le bide.

  2. Nous y avons diné hier soir et notre déception a été immense. Notre commande a été prête très vite (trop vite) Les brochettes de légumes et de viandes « du jour » ne l’étaient pas, c’est certain et la serveuse a été incapable de nous dire ce que c’était. Les raviolis de crevettes: pas frais, mous et froids, la soupe Miso sans saveur et même le riz blanc n’avait pas la bonne cuisson.
    Tout cela pour un prix pas vraiment abordable.
    Nous avons été malades toute la nuit.
    Je vous déconseille donc cet endroit qui sous des abords sympathiques n’offre pas de produits frais!

    1. J’avoue que je suis très surpris par ce commentaire, ça fait maintenant 5 fois que je mange chez Oto oto, la plupart du temps avec 3 ou 4 amis, aucun de nous n’a jamais rien eu à reprocher à aucun plat, et surtout, aucun d’entre nous n’a jamais été malade.

      Enfin bref, à noter la carte des alcools vraiment très fournie, le plaisir d’entendre parler beaucoup de japonais et le personnel très très sympathique.

      Petit bémol par contre pour l’impossibilité de payer par carte…

  3. moi aussi je suis allée manger plusieurs fois avec mes amies et on a jamais été malade et en plus au vu le nombre de japonais si c’est pas bon, ca aurait fait le scandale depuis longtemps! pour moi c’est un vrai izakaya i love it

  4. Testé hier soir

    Lieu
    – Trop de lumière directe
    – Aucune ambiance sonore sans parler de musique, pas de « irasssssshaimaseee » lancé à la cantonade, pas de patron derrière le comptoir qui travaille les produits

    Service
    – Les serveuses sont asiatiques, aucune japonaise. L’une d’enre elles prend les commandes en japonais mais se parlent en anglais entre elles, le service ne fait pas partie du cachier des charges : pas de merci, pas de bon appétit, on pose le plat en l’énonçant du bout des lèvres…pour demander si éventuellement on voudrait un café à la fin du « repas », un seul mot : « coffee ? »…

    Plats
    – Tsukemono : takuan (radis blanc saumure) de supermarché, RAS. Concombres qui ressemblent plus à du sunomono qu’à un tsukemono, mais correct. Le hakusai (chou chinois) en revanche est très correct.

    – Potato Salada : correct, manque de carottes pour un équilibre optimal des saveurs (pour le sucré). En revanche l’accompagnement salade/tomate est complètement inintéressant.

    – Buta no Kakuni (confit de porc) : pas assez confit donc manque de cuisson flagrant, goût très moyen, viande de qualité médiocre. Accompagné d’un oeuf trop cuit impossible à mâcher, en revanche le daïkon (radis blanc) était fondant et correct. Ils devraient proposer du oden à la place.

    – Yakiniku (barbecue coréen) : ce n’était pas du yakiniku mais du boeuf de sukiyaki qui a cuit dans son jus au lieu d’être grillé. Mauvaise qualité de viande, le tare (sauce) n’était pas un tare de yakiniku. Accompagné encore une fois de salade et d’une tranche de tomate insipide.

    Conclusion
    On va dans un izakaya pour aller voir le chef qui nous propose des petits plats sortis de derrière le comptoir en fonction de ce qu’il a, de ce qu’il propose… là hormis un hypothétique japonais dans la cuisine, un européen qui semblait s’y connaître autant qu’un maçon albanais en confiserie normande.
    J’ai vu débarquer le patron de Yamamori en face (qui n’est pas japonais) et qui semblait être complètement chez lui. Bref, c’est pas mal pour les touristes qui veulent se faire un sake dans le cocon, mais c’est juste un fake de izakaya.

  5. Hello everyone
     » Oto Oto  » is a trademark founded in Japan and representative for a world wide known restaurant in Japan.
    We have been warned by an internaut about the existence of a so-called  » Oto Oto  » snack in Lyon / France and will definitely engage legal pursuits against its owner since this noun is protected under international law.
    This restaurant in Lyon has illegally used our name.
    Thank you for reading this comment.
    Oto Oto.

  6. Nous avons testé ce soir le Oto Oto:
    Côté déco, rien à redire, très mignon, cadre sympa, vaisselle très soignée
    Côté service… plutôt inexistant, service vraiment pas terrible.
    Côté nourriture, mitigé, j’ai commandé des raviolis vapeur Gyosa qui étaient vraiment bons, mes amis ont pris deux entrées (boeuf avec pommes de terres et l’autre brochettes frites) apparemment, ça ne cassait pas trois pattes à un canard).
    Les ramens étaient OK mais manquaient de saveur, rien d’exceptionnel.
    Quant aux desserts, la serveuse n’est pas venu nous en proposer, ça tombe bien, ils n’y en a pas à la carte.

    Expérience assez mitigée, à tester pour la déco peut être que le service ce sera amélioré d’ici là

  7. Après avoir testés aussi bien Oto Oto que Yomogi au mois de février, ma femme (japonaise) qui connait un nombre incalculable de ces « restaurants » à Tokyo, penche nettement plus pour Oto oto.
    Pour ma part, même si j’ai gouté à cette nourriture à maints endroits déjà (Tokyo et Paris), pour être honnête, je ne suis pas capable de faire la différence entre ces deux là.

    Je suis néanmoins sûr que cette cuisine est en deçà de celle de Tokyo, et que les ramen shop que j’ai appréciés à Paris (on fait la queue devant, c’est dire) étaient également au dessus.

    Pour autant, je suis content de voir qu’il n’y a plus uniquement des « sushi restaurants’ à Lyon. Donc je recommande à ceux qui trouvent les sushis trop chers, d’aller voir chez Oto oto et Yomogi.
    Oto oto nous a semblé plus japonais, en tous cas ma femme a pu se faire comprendre sans problème.

  8. Excellent restaurant pour découvrir plein de recettes que l’on a pas l’habitude de découvrir dans les autres restos japonais. Leurs ramens sont peu nombreux mais goûtent réellement les ramen japonais et non pas le bouillon magique knorr XD

  9. Testé samedi soir dernier avec 2 amis, ce restaurant nous a laissé sur notre faim…..et c’est le cas de le dire : si la qualité est présente, la quantité en revanche est plus que douteuse….déconseillé aux estomacs affamés.
    Côté service et accueil, la serveuse n’avait rien de japonais et surtout elle avait oublié son sourire et sa sympathie au vestiaire…..dommage!
    L’ambiance….bof, pas d’ambiance…..
    Bref, un resto à la réputation surfaite et avec un rapport qualité-prix pas terrible !
    Si vous voulez manger japonais , une adresse sûre : WASABI !

  10. HELLO!!
    I need help
    I am going to Lyon and I want to EAT EAT EAT
    i am looking for japanese food – both authentic and also japanese sushi / sashimi
    do you recommend au fevier 14?
    what about traditional boucheron?? so… drool!

    And, I am looking for cafe, with cakes… I am hungry!
    Also some shopping in NON Tourist spots would be great!

    THANK YOU EVERYONE FOR FEEDING ME!!
    mICHELLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*