Miribel-plan

Quand vous évoquez le Parc de Miribel avec des Lyonnais,  la plus part d’entre eux commencent par tordre le nez et finissent pas lâcher un « beurk » de dégout. Chez Lyon69, on est pas de ceux là (sauf peut-être pour l’ami Silphi…^^) et malgré notre coté parfois un peu hype-précieux, on a pas peur de dire qu’on aime Miribel !

Voici donc 5 bonnes raisons d’aller trainer sa serviette de bain sur les galets du Lac des Eaux Bleues , cet été.

1- On a pas trouvé plus près pour se baigner.

Ok, le Lac des Sapins et le Lac d’Aigebelette c’est très joli, mais c’est loin. Alors en attendant qu’on puisse se baigner dans le lac du Parc de la Tête d’Or,  Miribel c’est à la première sortie d’autoroute en direction de l’Ain.

2-C’est pas si gore que ça

C’est vrai, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous raconter sa sordide rencontre avec un tesson de bouteille, un poisson chat creuvé ou un cadavre humain. Et si effectivement, certaines plages sont vraiment dégueulasses (notamment les plus accessibles) il suffit de marcher un peu pour trouver des coins idylliques. La preuve en image avec le Lac de la Bleta ( au sud est du Parc derrière les carrières).

Lac Miribel

3- Chacun y trouve ses semblables

Une des singularités du Parc de Miribel c’est ce coté « On ne se mélange pas ». En effet chaque communauté semble avoir investit son lopin de verdure et son bord de rivage afin de favoriser l’entre-soi. La plage des naturistes  s’étend à proximité de la guinguette la Mama (entre les repères G et H). La plage « gay friendly » est légèrement plus à l’est,  (juste avant le lac des pêcheurs). On retrouve aussi des plages par nationalités. Enfin les riches peuvent profiter de la seule plage payante (et du coup plutot clean) située vers l’Espace Multi Sport.

4- On y mange très bien

C’était un secret bien gardé il y a encore quelques temps, mais depuis qu’ils ont obtenu un autorisation officielle d’installation, les snacks asiatiques planqués sous les arbres à quelques mètres de l’entrée Nord voient accourir de nombreux curieux. Il faut dire que le coin est sympa : installé sous un tole brulante, on déguste des plats traditionnels asiatiques préparés et servis par les cuisinier(e)s planqués dans les conteners attenants. C’est typique, dépaysant et pas cher. Un bon plan qui vaut à lui seul le déplacement.

Snack Asiat Miribel

5 -C’est trash, on adore !

Mais le gros plus de Miribel, c’est son coté trash. On se jette à l’eau avec angoisse en espérant que nos pieds ne rencontrent qu’une vase tiède et non pas un vieux rat crevé . A Miribel, on aime avec peur comme quand on regarde un film d’horreur : on rigole en poussant des « Oh mon dieu » quand une longue algue vous frôle le mollet.

Alors oui ! Miribel, c’est moche, c’est popu, ça pu. Le pire y côtoie le encore plus pire. Ca tombe bien car ça fait des anecdotes qu’on adore raconter !