Blind-Pig-4Savez-vous quelle est la question que les chroniqueurs de CityCrunch me posent le plus souvent ? C’est simple, c’est « Quand est-ce qu’on fait un apéro d’équipe? »

Le webzine avait à peine repris du service après les fêtes de fin d’année que ça n’a pas manqué ! Je me suis retrouvé harcelé.
C’est ainsi que tout juste rentré de vacances, dénicher un bar cool a été placé tout en haut de ma to do list pourtant bien remplie.

En 2016, j’ai pris pour bonne résolution de tester des établissements en dehors de mon sacro-saint quartier de la Guillotière (ça reste une bonne résolution, hein, on sait tous ce qui va lui arriver dans quelques jours…),  j’ai donc regardé du côté d’un autre quartier super cool : les Brotteaux.

J’en vois déjà certains se tordre le nez… Mais rassurez-vous, le 6ème arrondissement de Lyon en général et le quartier des Brotteaux en particulier, n’est pas qu’un repère de jeunes friqués à la CB facile. C’est aussi un endroit qui regorge d’établissements sympas comme vous le verrez dans la suite de cet article.

Ben mon cochon !

Mon dévolu s’est donc jeté sur le Blind Pig, déjà parce que le nom est cool (c’était le surnom des bars clandestins aux USA pendant la prohibition) mais aussi parce que leur page Facebook m’avait bien alléché avec des photos de cocktails et de tapas fort plaisantes.

Voilà comment notre gros troupeau de chroniqueurs s’est retrouvé à squatter la mezzanine de ce bar durant toute une soirée.

Le Blind Pig nous a beaucoup plu car sa déco est très réussie. On retrouve un mélange subtil d’indus et de rétro. Vieilles lampes en métal, briques blanches, grandes tables en bois et vaisselle de mamie… l’alchimie fonctionne parfaitement et nous met rapidement à l’aise.Blind-Pigblind-Pig-3

Le Blind Pig nous a beaucoup plu car la spécialité de la maison, c’est les cocktails à base de Gin. Ça change du rhum et de la vodka (mes premiers amours), mais surtout parce que les recettes proposées sont originales et pleines de saveurs. En plus, la plupart sont des long drinks ce qui permet de faire durer le plaisir. On sent que le barman (tatoué) connait son affaire.

Blind-Pig-2

Le Blind Pig nous a beaucoup plu car la carte du soir sort du traditionnel et maintenant insupportable duo charcuterie-fromage. Ici, les tapas sont inventives et gourmandes, nous avons passé la soirée à en recommander pour découvrir la quasi totalité de la carte : profiteroles-burgers, trio de tartares, tataki de thon ou encore poulpe grillé (assiette énorme, au passage, comparée à ses consœurs un peu petites !!)… Nos papilles en ont frémi de plaisir…

Tapas

Tapas-sucre

Bref, on a passé une très bonne soirée, et ce d’autant plus que l’équipe du bar s’est montrée attentionnée et patiente face à notre bruyante tablée.

Par contre, le Blind Pig a beaucoup moins plu à notre porte-monnaie. 35€ par tête pour un apéro dinatoire, ça reste pas donné-donné (bon OK, on a pris un cocktail chacun et une bouteille de vin… mais quand même).

Au final, on a découvert un chouette lieu avec une carte d’une très grande originalité tant sur les boissons que sur la bouffe. On évitera le lieu les fins de mois difficiles mais on y reviendra avec plaisir les jours d’opulence financière.

avis-allez-y ambiance-branchouilletarifs-pas-donne

Blind Pig
🏠 64 rue Ney, Lyon 6
🚇 Métro Brotteaux ou Massena
⏰ Ouvert midi et soir du mardi au vendredi, le soir le samedi et pour le brunch le dimanche
💻 www.facebook.com/leblindpig.fr