previous arrow
next arrow
Slider

Se déplacer

Depuis l’aéroport de S. Gocken :
face à la sortie de l’aéroport, le petit cabanon de la compagnie Havas, derrière lequel stationnent les cars.
Assurez vous bien de partir dans la bonne direction :Taksim pour le centre ville.
L’achat du billet se fait à l’intérieur du car /18 Tl le ticket, et le trajet dure environ une heure

En taxi:
Le compteur affiche 3,20 Tl au début de la course et ensuite c’est 3Tl le km, on l’a pris deux fois pendant le séjour, et le constat serait de dire que ça dépanne bien pour pas pas trop cher mais que c’est pas complètement fiable non plus. En gros, le conducteur à tendance à vouloir rallonger les courses en te faisant comprendre qu’il ne sait pas ou c’est, une fois que la voiture à démarré bien sûr!

En transport en commun / bateau :
Le ticket pour un trajet seul est 5Tl, à prendre directement aux bornes, assez simple.
Après en s’éloignant du centre touristique on a aussi pu se rendre compte que c’est un peu sport pour repérer les entrées de métro.
Pour passer du quartier de Sulthanamet a Kadikoy, le bateau assure la liaison jusqu’à 20 heures, après il faut prendre le métro qui passe sur le Bosphore jusqu’à minuit. Sinon c’est le métrobus, donc le bus, qui traverse les ponts par le nord.

A pied :
Quand on lit dans le guide qu’il y a 7 collines à Istanbul, on n’imagine pas forcément ce que ça va représenter en dénivelé et en sueur. Concrètement ça monte et ça descend tout le temps, et comme les plans n’indiquent pas l’élévation, le trajet peut souvent être plus long que prévu. Ce qui est génial en revanche, c’est que l’on se retrouve souvent face à un point de vue incroyable.


Budget

L’hôtel nous à coûté 100 € pour les 3 nuits. Pour les boissons, cocktails, et repas, tout est beaucoup moins coûteux qu’en France.
Comme la lire turque est équivalente à environ 6€, vous pouvez presque vous amuser à reparler en Francs, pour ceux qui s’en souviennent en tout cas.


Dans ton sac n’oublie pas

– un voile pour les femmes, (même si ils en prêtent à l’entrée des mosquée, c’est plus simple d’avoir le sien)
– D’apprendre vite le turc avec un méthode fast, parce que très peu de gens parlent anglais
– Des baskets à scratch, plutôt que ses louboutin.
En gros ou ça monte ou ça descend et ça glisse partout, le marbre et le granit usé sont partout
Désinstaller maps.me sur ton téléphone, ça dépannera


Comment y aller ?

avionLCCEn avion, les compagnies Turkish Airlines et Pegasus vous emmènent à Istanbul en 3 heures 15 minutes, avec 15 vols par semaine.

Plus d’info sur les vols Lyon-Istanbul sur le site Aéroports de Lyon



  insolite-istanbul incontournable Istanbul Lyon CityCrunch  reserver billet Lyon Palerme