La rédaction de CityCrunch décline toute responsabilité quant aux éventuels achats impulsifs de billets d’avion que pourrait générer cet article.

Quand on a commencé à réfléchir à la destination qu’on allait couvrir ce mois-ci pour notre rubrique Bon Voyage, on a logiquement regardé du côté des pays chauds. Ça tombait plutôt bien : easyJet venait d’ouvrir une ligne Lyon-Essaouira et depuis notre city guide sur Marrakech on avait très envie de retourner au Maroc.

Quelques jours plus tard on s’envolait pour ce qui allait devenir un des week-ends à l’étranger les plus cool de cette année.

Voici le récit de notre périple.

Jour 1 : arrivée et médina

Résumé de la journée

Midi : arrivée + déjeuner dans la Médina
Apéro : balade dans la Médina, sur le port et sur les remparts
Soir : repas + soirée rooftop
Voir notre planning sur les 3 jours

9h00
Nous sommes à l’aéroport, on traverse rapidement le nouveau et impressionnant Terminal 1 pour ne pas rater notre vol qui vient d’être appelé. C’est parti !

12h00
Après moins de 3h de vol notre avion atterrit sur le tarmac du petit aéroport d’Essaouira. Les portes de l’avion à peine ouvertes, la température clémente vient nous caresser la peau. Il fait 25°, le soleil est étincelant. Ça commence plutôt très bien :)

12h30
Un coup de taxi plus tard, nous voici avec nos 2 sacs à dos à l’entrée de la Médina. On rejoint notre hôtel-riad, le Palazzo Desdemoda, situé juste après l’entrée à côté de l’ancien Palais Royal. Dès les premiers pas dans la ville fortifiée on se retrouve plongés dans une ambiance mille et un nuits. J’ai « Prince Ali » du film Aladdin dans la tête tout le long du trajet (oui, j’ai des références honteuses, mais j’assume).

Voir nos conseils pour se loger à Essaouira

13h30
Il fait faim, on se pose à la terrasse du Café de l’Horloge pour un petit tajine. Le cadre comme la cuisine sont simples, mais c’est très bon.  On se sent super bien. On a même une pensée pour nos copains qui se gèlent les miches à Lyon…

14h30
Repus, on décide de partir à la découverte de la Médina. On s’aventure dans sa partie la plus commerçante. Les boutiques de souvenirs côtoient les marchands de légumes, de viande et de poisson. Bien qu’en cours de rénovation, la médina garde des allures défraichies assez poétiques. Laminée par les embruns marins, elle semble venir d’un autre millénaire alors qu’elle n’est pas si veille que ça (Construite au XVIII ème siècle c’est l’une des plus récentes d’Afrique).

15h30
On se fait une pause chez Driss, la pâtisserie la plus réputée de la ville. On choisit des petits chaussons à la viande. Absolument divin !

16h00
On sort de la Médina par la place Moulay Hassan pour se rendre au port. Essaouira est un grand port de pêche. A cette heure de la journée, les bateaux sont rentrés, comme en témoigne le nuage de goélands qui volent au dessus de nos têtes. On s’aventure sur les quais au milieu des étals qui feraient défaillir les ayatollahs de l’hygiène. L’ambiance et les odeurs sont fascinantes.

17h00
Après notre visite du port on se hâte au nord-ouest de la Médina pour le truc le plus incontournable à Essaouira : le coucher de soleil sur les remparts. On traverse la ville au pas de course mais on se perd 10 fois !

Voir les 5 trucs à ne pas rater à Essaouira

17h30
Ouf, nous sommes sur les remparts dans les temps ! Outre un panorama époustouflant sur l’Atlantique, les remparts ont aussi servi de lieu de tournage pour la série Game of Thrones (les scènes se déroulant à la ville Astapor y ont été tournées).  Déjà les gens se pressent sur le mur d’enceinte, mais on arrive à se trouver une petite place pour profiter du spectacle. Et quel spectacle ! Le soleil plongeant dans l’océan faisant rougir la pierre et miroiter l’eau coincée entre les rochers.

18h00
On décide de prendre de la hauteur avec un apéro rosé- salade de poulpe sur un rooftop, le Il Mare. Le soleil est déjà bas mais nos yeux restent ébahis par les couleurs fauves de la ville.

20h00
Après un rapide saut à l’hôtel on part à la recherche d’un lieu où manger. Plusieurs lecteurs de CityCrunch nous ont parlé du Méga Loft. Double coup de bol, c’est son dernier jour d’ouverture avant fermeture pour quelques semaines et il reste 2 places. On s’installe et on commande. On déguste un très bon repas d’inspiration marocaine dans un déco kitcho-branchouille et au doux son d’un groupe de musique locale.

22h00
Le deuxième endroit dont on nous a beaucoup parlé c’est Taros, le rooftop le plus animé de la ville. On arrive sur place alors que la soirée bat déjà son plein. Un groupe d’afro-jazz ambiance le public composé autant de touristes que de locaux. C’est plein mais on finit par trouver une place après avoir gravi plusieurs escaliers.

Voir nos bonnes adresses pour sortir à Essaouira

00h00
La brume maritime commence à recouvrir la ville, nous plongeant dans un nuage d’humidité. Moites et fatigués on décide de rejoindre nos lits. C’est que demain, on va faire du sport !


Jour 2 : Surf, massage et vieille médina

Résumé de la journée :

Matin : cours de surf et balade sur la plage Tagharte
Midi : déjeuner sur rooftop dans la Médina
Aprem : massage, visite de la Kasbah et nouvelle Kasbah
Soir : diner sur un rooftop
Voir notre planning sur les 3 jours

10h00
Après un petit déj à l’hôtel, nous voici à bord d’un taxi, direction l’extrémité sud de la plage d’Essaouira. Au programme de cette matinée : cours de surf. J’ai réservé avant de partir chez Océan Vagabond (Je dis « je » car mon acolyte de voyage préfère regarder #lache).  Le brouillard recouvre encore la baie à cette heure-ci mais la bonne humeur et la sympathie de l’équipe qui nous accueille sont communicatives et c’est avec excitation que je me jette littéralement à l’eau.

Voir nos conseils pour faire du Surf à Essaouira

12h00
Après 2h à s’élancer à l’assaut de mini-vagues (oui, bon ça va je débute) sous l’œil bienveillant des dromadaires posés sur la plage, je suis fourbu mais incroyablement heureux. Déjà, faire du surf c’est cool, mais le cadre est tellement fabuleux que je me sens dans une autre galaxie.  Quel pied ! Je rejoins mon pote avec le sourire jusqu’aux oreilles.

12h30
On décide de rentrer à pied en empruntant l’espèce de croisette qui longe la plage. Cette large avenue récemment aménagée donne à Essaouira des airs de Riviera.

13h00
Après l’effort le réconfort ! On se pose sur un rooftop, le Dar L’Oussia, pour un tajine de poisson avec vue sur la mer.

14h00
On décide de s’engouffrer dans la partie la plus vétuste de la Médina. Appelé La Kasbah, ce secteur comporte beaucoup moins de boutiques et de touristes, mais dispose d’un charme particulier grâce à ses nombreux murs de couleurs et ses peintures d’artistes. On se perd à chaque coin de rue, se laissant porter par le hasard.

15h00
On tombe sur Les Massages Berbères, un salon de massage qu’une de nos amies nous a recommandé. On pousse la porte de l’établissement. Ils peuvent nous prendre tout de suite. Après avoir choisi le type de soins qui nous fait envie on se laisse glisser dans une longue heure de détente absolue. Après le surf, et le tajine… Je peux vous dire que je suis dans un état d’extase rarement atteint ! On rejoint ensuite notre hôtel, en nous perdant encore mille et une fois.

Voir notre sélection de Hammam à Essaouira

16h30
On continue notre visite, cette fois direction la Nouvelle Kasbah, le secteur le plus branché de la Médina. Ici boutiques arty, galeries et coffee shops occupent les lieux. On s’offre un gouter à l’Atelier, un joli café à la déco soignée.

18h00
On finit notre balade face à l’océan. Cette ville est vraiment époustouflante. Comme il est encore un peu tôt et que j’ai les bons plans de la semaine à rédiger pour CityCrunch (Vous croyiez vraiment qu’on était en vacances ? ), je me pose dans le patio de l’hôtel pour une petite session de boulot (J’aurais tellement aimé faire autre chose).

20h00
C’est l’heure du diner. Pour cette deuxième soirée on opte pour le resto d’un nouveau boutique-hôtel qui nous a fait de l’œil plus tôt dans la journée. Ça s’appelle Salut Maroc et c’est absolument fabuleux. Ici la mosaïque est reine et s’étale crânement partout dans un panel de couleurs incroyables. Perché sur son rooftop on déguste des plats locaux parfaitement exécutés, le tout servi par une équipe super sympa.

22h00
Un peu claqués par la journée on décide de retourner à l’hôtel, mais en passant devant le Taros (comme par hasard) on entend une reprise de Seven Nation Army dans un style oriental. Nous revoilà sur le mythique rooftop pour une deuxième soirée. Un groupe de musique traditionnelle en costume reprend des tubes dans des versions complétement délurées. C’est absolument génial !

23h30
Sleep.


Journée 3 : Bordj El Berod et Sidi Kaouki

Résumé de la journée :

Matin : Bordj El Berod et surf
Midi et aprèm : Sidi Kaouki et surf/hammam
Soirée : tajines (oui encore ! ) et soirée sur la plage
Voir notre planning sur les 3 jours

10h00
Alors que la plupart des gens attaquent leur semaine de travail, je m’apprête à entamer ma deuxième matinée de surf. Problème : la marée est basse et les vagues trop faibles pour espérer en tirer quoi que ce soit. En attendant que celles-ci gagnent en vigueur, je me balade sur la plage jusqu’au Bordj El Berod, il s’agit d’une tour de guet en ruines située un peu au sud de l’embouchure de Oued Ksob. Les locaux racontent que la ruine a inspiré la chanson de Jimi Hendrix « Castles Made of Sand ». Pas sûr que ce soit vrai, mais peu importe, c’est magnifique !

11h00
Les vagues sont un peu plus grosses pour faire du surf. Ouf !

12h00
Mon pote me rejoint, on monte dans un taxi pour la petite excursion qu’on a prévu cet après-midi. Direction la plage sauvage de Sidi Kaouki. Le trajet dure une demi-heure le long d’une étroite route perdue au milieu d’une mer d’arganiers

12h30
Nous voici à Sidi Kaouki, un petit village berbère. Sur la plage quelques guinguettes, des parasols, un vieux mausolée en souvenir du marabout qui a donné son nom au lieu… Et c’est tout. L’océan s’étend à perte de vue des deux côtés. On marche le long de la plage pour gagner La Mouette et les Dromadaires qu’on nous avait conseillé. C’est malheureusement fermé le lundi, mais la balade était chouette. On se rabat sur un surf shop ou on engloutit une assiette de calamars.

   

15h00
Sidi Kaouki est réputé pour être un super spot de surf. Alors forcément, je ne résiste pas longtemps et loue une planche et une combinaison pour l’après-midi. Mon poto, pas fan des activités d’eau se contentera de la vue sur l’océan pour un après-midi très chill-out, avant de regagner Essaouira et un petit hammam.

17h00
Ça fait maintenant 2h que je barbote dans l’eau à tenter de dompter les vagues (J’y arrive 1 fois sur 20). Le soleil commence sa plongée nocturne. J’ai un peu de mal à réaliser vraiment ce que je vis. Je suis là, au Maroc, dans l’Océan, accroché à une planche, au milieu d’autres surfeurs d’ici et d’ailleurs. Je déconnecte totalement ! (Mon poto m’aillant lâchement abandonné me dira qu’on lâche prise tout autant après 2h de massage berbère !).

18h00
Le soleil est couché et l’obscurité commence à recouvrir Sidi Kaoui. Je partage un taxi avec 2 surfeurs allemands pour retourner sur Essaouira. Je suis tellement épuisé que je manque de m’endormir.

19h00
Dernier soir à Essaouira. On mange chez D’Orient et d’Ailleurs, l’un des restos les plus réputés de la ville. Le lieu est un peu plus chic que là où on a mangé jusqu’à présent mais les plats sont délicieux et le service impeccable.

21h30
Notre séjour touche bientôt à sa fin. Demain on reprendra l’avion pour la France. On se pose à la terrasse du Glacier, un petit café en plein cœur de la Médina. On regarde la foule qui passe. Touristes et locaux se succèdent dans un ballet amusant. Marocains tradi croisent locaux plus branchés au milieux de baroudeurs de passage, de surfeurs et de vieux hippies à la retraite… On se sent décidément très bien à Essaouira !

22h00
Il est encore tôt pour rentrer à l’hôtel. Un coup de taxi plus tard, nous voici au Beach and Friends à boire des coups en admirant l’Océan dans la nuit et la Médina qui scintille au loin…

00h00
Dodo

Le mot de la fin…

En 3 jours on est tombés sous le charme d’Essaouira, sa beauté, ses couleurs, sa lumière, son ambiance… Après avoir parcouru en long et en travers plusieurs grandes villes d’Europe lors de nos précédents périples, la taille d’Essaouira et son calme relatif s’est révélé être une véritable parenthèse enchantée. A la détente et au bien être offert par les hammams et les plats (quoi de plus réconfortant qu’un tajine ?) s’ajoutent les activités d’eau (Si vous avez bien tout suivi, vous savez maintenant qu’Essaouira est un super spot de surf, même pour les débutants) qui vous empêcheront de vous ennuyer un seul instant. Cerise sur le makroute, c’est une des destinations les plus abordables du moment. En fait, c’est bien simple, depuis qu’on est rentrés on ne pense qu’à une chose : y retourner !

Pour avoir plein d’autre info (budget, bonnes adresses, incontournables, conseils, etc.)  sur Essaouira, consultez notre guide complet ci-dessous.

Comment y aller ?

avionLCCEn avion, comptez moins de 3h depuis l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry avec esayJet. Il y a 2 vols par semaine, le mardi et samedi matin.

Informations et réservations sur www.LyonAeroports.com.

 

Payez moins cher votre parking à l’aéroport : le code promo BONPLANCITYCRUNCH vous donne droit à une réduction supplémentaire de 10% sur votre parking lors de sa réservation en ligne. Limité aux 200 premières utilisations, utilisable 1 fois par client.

Informations et réservations sur www.store.lyonaeroports.com

 

Nos bons plans

    Inspiration